Manifestations à Hamdallaye : Un lycéen succombe à ses blessures par balle…

hamdallaye_2

CONAKRY- Un jeune lycéen touché par balle en marge des manifestations sporadiques survenues mardi 9 janvier 2024, au quartier Hamdallaye, a succombé. « Image d’illustration, heurts à Hamdallaye, (archive) »

Elhadj Amadou Korka Diallo est le nom de la victime. Âgé de 18 ans, ce lycéen faisait la 12ème année sciences Mathématiques.

Selon nos informations, la victime était sortie de la maison pour aller acheter des médicaments. C’est en cours de route qu’il a reçu la balle fatidique qui lui ôtera la vie quelques heures plus tard a confié un des parents du défunt. Il a succombé aux environs 2 heures du matin dans la nuit du 9 au 10 janvier 2024, a appris Africaguinee.com.

Elhadj Amadou Korka Diallo

Interrogé ce mercredi 10 janvier 2024, Abdourahmane Diallo, le père de la victime explique les circonstances dans lesquelles son fils a reçu la balle et perdu la vie.

« Hier matin, mon fils était malade couché à la maison toute la journée. C’est aux environs de 17 heures qu’il est sorti pour aller acheter ses médicaments. Mais arrivé à un certain niveau, il a vu que la pharmacie était fermée et des jeunes manifestaient là-bas. Alors, en se retournant pour regagner la maison, un pick-up a surgi dernière lui en pourchassant des jeunes manifestants. Après, ils (gendarmes) ont tiré. Une balle a perforé son abdomen, il est tombé.

Quand il est tombé, des jeunes sont venus le prendre pour l’envoyer à hôpital Jean-Paul 2. Après quelques examens, les docteurs nous ont dit de l’envoyer à hôpital Donka. Quand nous sommes allés là-bas, le petit parlait un peu parce que c’est lui-même qui avait communiqué son nom aux médecins. Mais vers les 2 heures du matin, il a commencé à se torde de douleurs et à 2 heures 30 minutes les médecins sont sortis pour nous informer qu’il est décédé », a-t-il expliqué son père.

Le papa du défunt affirme avoir dépensé beaucoup d’argent pour que son enfant ait la vie sauve : «  À l’hôpital Donka, j’ai dépensé beaucoup d’argent et j’avais dit aux médecins de faire tout pour sauver la vie de mon enfant. Malheureusement Dieu le Tout Puissant Allah a décidé comme ça », regrette le papa de feu Amadou Korka.

Ce père bien qu’inconsolable suite à l’assassinat de son fils annonce qu’il ne portera pas plainte contre les auteurs présumés de la mort de son enfant : « Moi, Abdourahmane Diallo le père de la victime, je ne vais pas porter plainte parce que je n’ai pas confiance en la justice guinéenne. Je leur demande juste de me restituer le corps de mon enfant pour qu’on nous puissions l’enterrer dignement. Quant à ceux l’ont tué, je ne vais pas leur pardonner jusqu’à devant Dieu« , a-t-il indiqué.

Mamadou Yaya Bah 

Pour Africaguinee.com 

Créé le 10 janvier 2024 15:34

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces