Manifestations à Conakry : Les forces de l’ordre prennent position…

CONAKRY-Il est 09h passées, nous sommes en direct du Rond-point de la Tannerie, dans la commune de Matoto. C’est le lieu retenu comme point de rassemblement par les forces vives de Guinée qui appellent à une manifestation ce mercredi 10 mai 2023.


De notre constat, sur l’autoroute Fidel Castro, la circulation est fluide. Du quartier Sangoyah jusqu’à Matoto, le trafic routier n’est pas secoué. Au grand marché, les femmes étalagistes sont sorties faire le commerce. Au moment de notre premier constat, les boutiques et magasins n’étaient pas ouverts.

Au rond-point de la Tannerie où ladite marche pacifique doit commencer, aucune mobilisation des marcheurs n’est visible sur les lieux aux environs de 8h 30. Le dispositif sécuritaire est renforcé. L’on constate la présence de deux véhicules de police, un pick-up et un camion de gendarmes. Jusqu’au moment où nous rédigions cette dépêche peu avant 09h, il n’y a aucun incident.

Axe T7-Kagbelen

Peu avant 09h, la circulation était fluide sur l’axe T7-Kagbelen en passant par la cimenterie, ce mercredi 10 mai, selon un constat fait par le reporter d’Africaguinee.com.

Notre constat est parti de Sonfonia gare. Là, des femmes commerçantes sont mobilisées pour faire leur petit business. A la T7, il n’y avait pas d’incidents à (7heures). On a cependant constaté un puissant dispositif sécuritaire, composé d’agents de la CMIS (compagnie mobile d’intervention et de sécurité).

Au rond-point de la Cimenterie également, des pick-ups de la CMIS sont stationnés. A leur bord, on a constaté des jeunes à l’intérieur. Ont-ils été arrêtés nuitamment ? Mystère.

De la Cimenterie, nous sommes à la T10. Au rond-point, un seul pick-up de la gendarmerie se trouve garé là, à bord duquel se trouvent des gendarmes munis de matraques et de propulseurs de bombes lacrymogènes sont arrêtés.

Sur la ligne T7-Kagbelen la circulation était fluide. Cependant, partout où nous sommes passés, on a remarqué des traces de pneus brûlés et des bacs à ordures déversées sur la chaussée.

Constat à Wanindara, Kissosso, Kobaya… 

A Wanindara, les accrochages ont commencé depuis hier. Ces heurts se sont poursuivis jusque tard dans la nuit de mardi à ce mercredi 10 mai 2023.

Ce matin, le quartier était calme, selon les constats faits par notre reporter peu avant 9h. Là, la sécurité est drastiquement renforcée. A quelques mètres des rails qui séparent Kissosso de Wanindara, un dispositif policier est présent.

Contrairement aux précédentes manifestations, les carrefours Lansana Diaby, Marché et autres ne sont pas quadrillés ce matin par des agents. Mais au rond-point de la T5, des agents sont déployés pour veiller au grain. Quelques rares chauffeurs empruntent cette voie.

Aux carrefour Wanidara 1 et 2, un endroit réputé chaud pendant les manifestations plusieurs pick-up des agents de maintien d’ordre sont visibles sur les lieux. Des traces de pneus brûlées la nuit dernière sont visibles sur la chaussée. Les boutiques restent pour le moment fermées pour la plupart.

Siddy Koundara Diallo, Sayon Camara&

Dansa Camara

Pour Africaguinee.com

Créé le 10 mai 2023 11:41

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces