Mamadi Doumbouya sous la pression de l’ONU : Guteress veut un retour « rapide » des civils au Pouvoir

Antonio Guteress, Secrétaire Général de l’Organisation des Nations-Unies

DAKAR-Alors que le colonel Mamadi Doumbouya table sur une transition de 39 mois, le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a plaidé ce dimanche 1er mai 2022 pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel, en Guiné, au Mali et au Burkina Faso, trois pays d’Afrique de l’Ouest dirigés par des militaires.



"Nous avons convenu de l’importance de poursuivre le dialogue avec les autorités de facto des trois pays, afin d’accélérer le retour à l’ordre constitutionnel dans les délais les plus brefs", a dit le chef de l’ONU, en visite de solidarité pour le Ramadan au Sénégal.

En Guinée, le chef de la junte colonel Mamadi Doumbouya a annoncé samedi 30 avril une transition de 39 mois. Une annonce qui a suscité une levée de boucliers au sein de la classe politique, qui a rejeté en bloc cette proposition, dans un contexte de dialogue de sourds entre elle et les autorités de la transition.

Le secrétaire général de l’ONU encourage la communauté internationale à poursuivre le dialogue avec le Mali, la Guinée et le Burkina Faso pour un retour, dans les plus brefs délais, de l’ordre constitutionnel. Antonio Guterres, a fait cette déclaration lors d’un point de presse qu’il a animé conjointement à Dakar avec Macky Sall, président en exercice de l’Union africaine.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le 2 mai 2022 01:27

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces