Lucien Guilao : ‘’ L’opposition guinéenne est dangereuse dans la mesure où…’’

Lucien Guilao

CONAKRY- L’ancien Ministre des guinéens de l’étranger, Lucien Guilao, vient à son tour de s’exprimer sur le bras de fer qui oppose le pouvoir de Conakry à l’opposition. Ce cadre du Parti National pour le Renouveau a qualifié l’opposition guinéenne de « dangereuse » avec ses séries de revendications.

Nous vous livrons l’intégralité de la réaction de Lucien Guilao…

 

J'ai beau analysé et beau réfléchi, j'en reviens à la même conclusion et je me résous à croire que cette opposition est bipolaire.

Quand on est bipolaire il y a toujours un élément déclencheur qui vous amène à vous comporter de façon bizarre et dangereuse.

Dans notre cas, l'élément déclencheur est l'annonce par la CENI de la date de l'élection présidentielle.

Bien qu'étant une simple proposition, cette annonce a provoqué chez nos amis de l'opposition des fluctuations d'humeur récurrentes qui impactent négativement et dangereusement leur réflexion et leur manière de fonctionner.

A mon avis cette opposition est dangereuse dans la mesure où elle passe involontairement d'un état dépressif vers un état maniaque et surexcité.

Dans tout les cas, moi je l'a trouve d'humeur liquide, un peu comme les vagues, ça va et ça vient.

Elle est en pleine dépression quand elle déclare ne plus reconnaître sa CENI, qu'elle a elle même installé pour 7 ans au prix de nombreuses pertes en vies humaine et de nombreux dégâts matériels. Elle fait semblant d'oublier que la CENI est consacrée par la loi et que seule la loi peut défaire la loi.

Elle est maniaque et manipulatrice lorsqu'elle annonce le retrait de ses députés des travaux de l'Assemblée nationale et que dans le même temps elle ne demande pas à ses députés qui sont en mission à l'étranger pour le compte de l'Assemblée, d'interrompre leur mission et de retourner au bercail.

Ce qui est dangereux, c'est qu'il lui arrive assez souvent d'être à la fois dépressive et maniaque et c'est cet  état maniacodépressif qui l'a rend très dangereuse pour le pays et l'amène à proférer des menaces très violentes du style " Si l’on n’a pas gain de cause, ça va être le massacre…." ou du style " Le président Alpha Condé est illégitime, il faut installer une transition en Guinée".

Cette opposition est aux aguets, et en plein délire et je ne vois qu'une seule explication à cet état : La peur de perdre en octobre prochain.

 

SOUARE Mamadou Hassimiou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 11

Créé le 27 mars 2015 16:40

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces