L’imam de Kindia interpelle la junte sur les tueries : « Il y a trop de morts…»

A KINDIA-Alors que la préfecture de Kindia est en proie à une insécurité galopante, le grand imam de cette ville a interpelé les autorités sur ce fléau, dans son sermon à l’occasion de l’Aïd el-Fitr, célébrée ce vendredi 21 avril 2023.

Elhadj Mamoudou Camara qui a dirigé la prière, a accentué son message sur l’atmosphère sociopolitique dans le pays et surtout le regain d’insécurité qui frappe la ville de Kindia ces derniers jours.
Deux jeunes ont été abattus par des inconnus ces dernière 72 heures dans la commune urbaine de Kindia. L’imam Elhadj Mamoudou Camara annonce qu’il va saisir les autorités locales ainsi que le président de la République pour prendre des mesures urgentes afin d’éradiquer le phénomène et d’assurer la sécurité des citoyens.

« Nous allons saisir le préfet, ensuite le Gouverneur jusqu’à la Présidence chez le colonel Mamadi Doumbouya, pour préserver la vie des citoyens en mettant fin aux cas de meurtres dans notre pays. Il y a trop de morts (en Guinée). Ces cas d’assassinats suscitent des inquiétudes chez les citoyens. Si quelqu’un est tiré par balles, les auteurs restent introuvables. Or, c’est vous qui êtes des militaires au pouvoir. Donc, tout ce qui concerne ce pays est entre vos mains. Nous vous prions de sauvegarder la vie des citoyens pour que l’inquiétude se dissipe dans nos cœurs », a lancé le grand Imam de Kindia.

Prière de l’Aïd El-Fitr à Kindia

Pour Elhadj Mamoudou Camara, les Guinéens doivent s’unir davantage car la politique a fini d’installer la division. Se réjouissant de l’adhésion des citoyens d’autres religions à l’islam, l’imam a invité la jeunesse kanianaise à faire autrement la politique.

Imam Elhadj Mamoudou Camara

« Donnons-nous les mains en cette période que nous traversons maintenant là. Depuis que la politique a vu jour en Guinée, le tissu social s’est déchiré, la cohésion sociale s’est effritée, même le contrôle de l’imamat divise… C’est la politique qui a créé tout ça. C’est le jour de se repentir devant Dieu.
La politique, c’est un petit temps qui vient vous diviser et partir tout en vous laissant dans la même position. Je demande à la jeunesse de Kindia de ne ménager aucun effort pour le rayonnement et l’émancipation de l’islam dans la ville. Grâce à la bravoure de ces jeunes, beaucoup sont en train d’embrasser l’islam.
En guise d’exemple, chez moi, pendant ce mois de ramadan, huit (8) personnes se sont converties en islam, ils sont tous des jeunes. La pierre angulaire du développement durable d’un pays, c’est la jeunesse. Le pays ne peut pas se construire en dehors de vous la jeunesse. Mais c’est la politique qui est en train de diviser pour régner » a regretté l’imam Ratib de Kindia.

Chérif Keita
Correspondant régional d’Africaguinee.com
À Kindia

Créé le 21 avril 2023 19:20

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces