Législatives en Guinée : Le président Alpha Condé répond aux accusations de l’opposition…

22935

 

CONAKRY- C’est depuis la capitale sénégalaise que le chef de l’Etat guinéen, Alpha Condé, a répondu aux accusations de l’opposition qui dénoncent de nombreuses irrégularités lors du scrutin législatif du 28 septembre dernier, a constaté Africaguinee.com.
 
Interrogé par nos confrères de la “RTS1“, le président Alpha Condé est aussi revenue sur les menaces de l’opposition relatives à l’organisation prochaine de manifestations de rue : “ Moi je constate que les gouvernements qui organisent les élections en Afrique, ont le plus souvent les 2/3 des sièges; cette année il y a eu plusieurs élections organisées dans les différents pays, regardez les résultats. Ceux qui crient aujourd’hui, c’est eux qui dirigeaient le pays, c’est tous des anciens premiers ministres, et on sait comment les élections étaient organisées; si je voulais vraiment faire comme eux, j’aurais eu les 2/3“ s’est défendu le numéro un guinéen.
 
S’agissant des manifestations de rue que projetterait l’opposition guinéenne, le président Alpha Condé a haussé le ton : “ Maintenant le débat sera au parlement, j’ai dit aussi que désormais nous respecterons les droits de chacun, mais l’autorité de l’Etat va s’exercer, parce que les guinéens ont oublié ce qui est l’autorité de l’Etat“.
 
Selon lui, ces manifestations de rue à répétition ne visaient qu’un seul objectif, “décourager les investisseurs“.
 
Par ailleurs, le premier magistrat de la nation guinéenne estimera que ces manifestations de l’opposition ne sont suivies que dans peu de quartiers de Conakry : “ On parle de manifestations, mais les manifestations ont essentiellement lieu dans une seule commune, dans deux quartiers, et sur l’ensemble du territoire, il n’y a pas de manifestations, et dans toute la ville de Conakry, il n’y a que deux quartiers qui suivent le mot d’ordre de manifester“ s’est défendu le président Alpha Condé.
 
Plus d’un mois après la tenue du scrutin législatif, tous les regards sont désormais tournés vers la cour suprême qui devrait dans les prochains jours procéder à la publication des résultats définitifs. Selon les résultats provisoires proclamés par la commission électorale nationale indépendante, le parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel, garde une légère avance sur l’opposition. Cette dernière continue de dénoncer les “irrégularités“ constatées lors du scrutin et exige son annulation. Plusieurs formations politiques ont d’ailleurs introduit des recours au niveau de la cour suprême.
 
  SOUARE Mamadou Hassimiou
   Pour Africaguinee.com
   Tél. : (+224) 664 93 51 31
 
 
Créé le 1 novembre 2013 12:40

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces