Législatives en Guinée : La situation est “très grave“ selon l’opposition…

situation_grave

CONAKRY- L’opposition guinéenne a qualifié de “très grave“ l’évolution de la situation depuis la tenue du scrutin législatif le 28 septembre dernier et dont les résultats se font encore attendre, a appris africaguinee.com.

“Nous avons constaté qu’il y a une évolution très grave de la situation qui est caractérisée par ce qui c e qui se passe à Matoto.  La  circonscription sur laquelle les gens travaillent depuis 14 jours.  Ça fait deux semaines qu’on n’arrive pas à se déterminer sur les résultats de Matoto. Pour brouiller les cartes on a inventé toute sorte d’histoire pour remettre en cause la crédibilité de Babara Fofana, le représentant de l’UFR là-bas“ a déclaré le leader de l’UPG, Jean Marie Doré, au sortir d’une réunion avec ses paires de l’opposition.

Par ailleurs, l’opposition a aussi réaffirmé son rejet catégorique des résultats déjà publiés par la commission électorale nationale indépendante. Elle a estimé que ces résultats ne correspondent à “rien“. C’est pourquoi, dira l’ancien premier ministre Jean Marie Doré, “nous demandons l’annulation de l’élection“. Malgré l’appel lancé par la communauté internationale, l’opposition guinéenne a aussi réitéré son retrait au sein des comités de veille et de suivi de l’accord du 3 juillet dernier.

Selon la commission électorale nationale indépendante, sur 94 procès verbaux qui doivent totaliser les résultats du scrutin, 93 ont déjà été reçus. La circonscription électorale de Matoto, la plus grande du pays, reste encore confrontée à des “difficultés“ qui nécessitent des “solutions urgentes“ selon l’institution en charge de l’organisation des élections politiques en Guinée.

 

CONAKRY- L’opposition guinéenne a qualifié de “très grave“ l’évolution de la situation depuis la tenue du scrutin législatif le 28 septembre dernier et dont les résultats se font encore attendre, a appris africaguinee.com.

“Nous avons constaté qu’il y a une évolution très grave de la situation qui est caractérisée par ce qui c e qui se passe à Matoto.  La  circonscription sur laquelle les gens travaillent depuis 14 jours.  Ça fait deux semaines qu’on n’arrive pas à se déterminer sur les résultats de Matoto. Pour brouiller les cartes on a inventé toute sorte d’histoire pour remettre en cause la crédibilité de Babara Fofana, le représentant de l’UFR là-bas“ a déclaré le leader de l’UPG, Jean Marie Doré, au sortir d’une réunion avec ses paires de l’opposition.

Par ailleurs, l’opposition a aussi réaffirmé son rejet catégorique des résultats déjà publiés par la commission électorale nationale indépendante. Elle a estimé que ces résultats ne correspondent à “rien“. C’est pourquoi, dira l’ancien premier ministre Jean Marie Doré, “nous demandons l’annulation de l’élection“. Malgré l’appel lancé par la communauté internationale, l’opposition guinéenne a aussi réitéré son retrait au sein des comités de veille et de suivi de l’accord du 3 juillet dernier.

Selon la commission électorale nationale indépendante, sur 94 procès verbaux qui doivent totaliser les résultats du scrutin, 93 ont déjà été reçus. La circonscription électorale de Matoto, la plus grande du pays, reste encore confrontée à des “difficultés“ qui nécessitent des “solutions urgentes“ selon l’institution en charge de l’organisation des élections politiques en Guinée.

  BAH Aissatou
   Pour Africaguinee.com
   Tél. : (+224) 664 93 46 23

 

 

Créé le 13 octobre 2013 11:34

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces