Législatives en Guinée : L’opposition maintient sa pression et exige l’annulation du scrutin…

sidya_manifestation

CONAKRY- Malgré l’appel lancé par le facilitateur international, Said Djinnit, l’opposition guinéenne reste sur sa position. Réunis cet après midi au domicile privé de Sidya Touré, les leaders de l’opposition guinéenne ont réitéré leur demande d’annulation du scrutin du samedi 28 septembre dernier, a appris africaguinee.com.

 ‘’ L’opposition a malgré tout décidé de maintenir sa position. Nous en comptons pas reprendre notre participation ni au comité de suivi, ni  comité de veille. Nous  continuons de maintenir notre position en demandant  toujours l’annulation de ce processus pour donner la possibilité aux guinéens de mieux s’exprimer dans des conditions plus  transparentes, plus sécurisées et plus acceptables par tous’’,  a déclaré Sidya Touré au terme de leur conclave.

 Au cours de cette rencontre, l’opposition a déploré  les  communiqués des observateurs internationaux notamment, des Nations-Unis qui selon elle, n’ont pas dénoncé  toutes les anomalies signalées constatées au niveau de certaines circonscriptions électorales : ‘’Nous déplorons néanmoins que les remarques qui ont été faites, les irrégularités soulevées ne se résument uniquement que dans huit circonscriptions et ne tenant pas compte de ce que nous avons tous observé en Forêt, dans d’autres villes comme Guéckédou, Macenta et Yomou, mais également de la haute Guinée dans des zones où 97% des électeurs ont voté sans qu’il n’y est d’absent ni de mort, ni d’annulation. Ce genre de choses est de nature à mettre en doute le processus électoral. En basse Guinée aussi’’ a fustigé l’ancien premier ministre Sidya Touré.

 ‘’A Matoto il y a des  bagarres orchestrées par le RPG (parti au pouvoir, Ndlr) dans la cour de la commission de centralisation. Ce sont des faits qui sont de nature à ne pas nous rassurer sur l’ensemble de ce processus’’ a poursuivit le leader de l’UFR.

Le gouvernement guinéen à travers son porte-parole, le ministre Damantang Albert Camara, a annoncé avoir pris “acte“ des irrégularités dénoncées par la communauté internationale à travers ses représentants au niveau du comité de suivi et de certains ambassadeurs de pays occidentaux comme les Etats-Unis et la France.

  BAH Aissatou
   Pour Africaguinee.com
   Tél : (+224) 664 93 46 23

Créé le 10 octobre 2013 10:40

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: