Leaders politiques convoqués à la Gendarmerie : Ce que demande Cellou Dalein Diallo

Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG

CONAKRY- « Indigné » par la convocation ce lundi 24 octobre de huit de responsables politiques, le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), a donné sa perception par rapport à cette démarche de la justice guinéenne.

Pour Cellou Dalein Diallo, « ces convocations s’inscrivent dans le cadre de la campagne d’intimidation et de harcèlement judiciaire déclenchée par le CNRD contre les cadres des partis politiques et des Organisations de la Société Civile qui dénoncent la mauvaise gouvernance de la junte ou qui militent pour une durée raisonnable de la Transition ».

Cette figure politique majeure de la Guinée appelle à la mobilisation pour mettre un terme aux intimidations et aux harcèlements. « Mobilisons-nous tous pour mettre un terme à ces intimidations et harcèlements et pour exiger la libération de ceux qui sont détenus dans ce cadre », lance le leader de l’UFDG.

Francis HABA, Étienne SOROPOGUI, Fodé Oussou FOFANA, Bano SOW et Cellou BALDÉ, El hadj Mamadou SYLLA, Dembo SYLLA et Bouya KONATE, sont attendus à 10heures à la Direction centrale des investigations judiciaires de la Gendarmerie Nationale.

Ils sont accusés « destruction de biens publics et privés, coups et blessures volontaires, atteintes à la liberté de circulation, participation délictueuse, outrage à agents, provocation directe à un attroupement et complicité », selon le Parquet Général.

« Ces convocations illustrent éloquemment la volonté du CNRD et de son gouvernement d’instrumentaliser la justice pour faire taire toutes les voix discordantes et pour garantir l’impunité des auteurs et commanditaires des crimes commis par les forces de l’ordre lors des manifestations pacifiques des citoyens », selon l’ancien Premier ministre.

A suivre…

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le 24 octobre 2022 11:15

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,