Le parti d’Alpha Condé dénonce “l’incohérence” de Bah Oury : « Quand vous dites que le RAVEC est long… »

Des responsables du RPG Arc en ciel

CONAKRY-Alors que le Premier ministre conditionne le retour à l’ordre constitutionnel par l’établissement d’un fichier électoral « fiable » tiré du « long processus » de Recensement administratif à vocation d’état civil (RAVEC), l’ex parti présidentiel dénonce des “incohérences”. Le RPG arc-en-ciel reproche Chef du Gouvernement Amadou Oury Bah de manque de “vision globale harmonisée”.

« Il se prononce sur des aspects dont lui-même ne connaît ni le début ni la fin. Quand il dit que le RAVEC c’est un processus long, c’est compliqué, cela veut dire que ça va finir quand ? Et on est dans un processus de timing. Quand vous dites que le processus est long, ça peut être une année, deux ans, dix ans, cinquante ans… Ce que nous, nous souhaitons, c’est de s’asseoir et de voir le chronogramme des 10 points, élaguer ce qui n’est pas essentiel à un retour à l’ordre constitutionnel. Quand je prends le RGPH-4, il faut l’enlever; le RAVEC n’est pas essentiel, il faut l’enlever…, beaucoup de choses qu’il faut élaguer, et le reste, s’asseoir et faire un chronogramme cohérent dans les six mois pour un retour à l’ordre constitutionnel avec la participation de tous les acteurs « , a souhaité l’ancien ministre Marc Yombouno, membre du bureau exécutif du RPG Arc-en-ciel.

Marc Yombouno

 Qu’en dit la société civile? 

Aux yeux du leader des Forces Sociales de Guinée, le premier ministre Amadou Oury Bah fait usage d’une « gymnastique intellectuelle ».

« Nous l’avons démontré, il est clair que lorsque nous voulons tirer le fichier électoral d’un état civil responsable, rapproché les populations et répondre aux besoins de sécurité, aux besoins de développement du peuple, aux besoins même socioculturels du pays, nous en avons encore deux ou trois ans dans le meilleur des cas, pour permettre de tirer de là un fichier électoral. Vouloir rattacher les appétits politiques des autorités actuelles à l’état civil, d’abord, c’est courir le risque que les populations ou autres, tirent fort du processus de modernisation de l’état civil qui est une œuvre engagée bien avant le CNRD. Ce sont justement des manipulations et des récupérations qui ont consisté de quitter le terme modernisation de l’état civil à la question du RAVEC » a dénoncé Abdoul Sacko.

Abdoul Sacko, coordinateur du forum des forces sociales
Abdoul Sacko, coordinateur du forum des forces sociales

Le coordinateur des forces sociales de Guinée prévient que sa plate-forme est train de retrousser les manches pour sensibiliser les citoyens à la base.

A suivre !

Dansa Camara DC 

Pour Africaguinee.com 

Créé le 13 juin 2024 12:19

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces