Le colonel Doumbouya « accusé » à tort ? « Le Président n’a jamais porté plainte contre quelqu’un ici… »

Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne entouré de sa garde rapprochée

CONAKRY-Le Tribunal de Première Instance de Kaloum vient de "démentir" l’accusation du FNDC (front national pour la défense de la constitution) selon laquelle le président de la transition, colonel Mamadi Doumbouya aurait porté plainte contre ses leaders par devant lui (tribunal).

« Le Président de la Transition n’a jamais porté plainte contre quelqu’un chez nous. Il ne se mêle jamais des affaires judiciaires, il n’appelle jamais un magistrat. Même si vous poursuivez un proche de lui, il dira à ce dernier d’aller répondre, mais lui ne se mêle jamais.

Les gens interprètent les choses de leur façon, mais en vérité il n’y jamais eu une plainte attribuée au Président contre quelqu’un dans notre tribunal ici », a confié à Africaguinee.com une source digne de foi au niveau du TPI de Kaloum.

Le 24 janvier, le FNDC, mouvement dissous depuis début août a pointé le président le président de la transition ainsi que certains hauts dirigeants du CNRD mais aussi le garde des sceaux comme étant à l’origine d’une nouvelle procédure judiciaire contre ses leaders.

Notre informateur précise cependant qu’il y a une procédure ouverte contre Foniké Mengué, Ibrahima Diallo, Sékou Koundou et autres, au TPI de Kaloum. Mais celle-ci n’a pas été diligentée par les personnalités que le FNDC a incriminé.

« La procédure a été diligentée en enquête préliminaire par la police judiciaire. Ensuite, une information judiciaire a été ouverte, un juge d’instruction a été saisi. La procédure est en cours », précise notre source.

A suivre…

Mamadou Yaya Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le 26 janvier 2023 19:09

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_