L’axe le Prince militarisé : Constats en images…

CONAKRY-Ce mercredi 17 mai 2023, les forces vives appellent à des nouvelles manifestations à Conakry. Objectif, exiger un retour diligent à l’ordre constitutionnel.

Contrairement aux mobilisations similaires précédentes, le Gouvernement a décidé de renforcer drastiquement le dispositif sécuritaire. On constate une forte présence militaire sur l’axe le Prince, épicentre de la contestation anti-junte. C’est la conséquence de la réquisition de l’armée décidée dans la soirée de mardi 16 mai 2023, par les autorités de la transition. Constats.

Dans les différentes zones traversées ce matin (T7, cimenterie, Baïlo Baya, T10), nous n’avons constaté la présence d’aucun manifestant. Tous les ronds-points sont sous surveillance de forces mixtes (militaires, gendarmes et policiers).

Militaires armés de Kalashnikov, de mitrailleuses

Au rond-point de la T10 par exemple, les militaires qui s’y trouvent interdisent la formation de groupuscules. Même les conducteurs de taxi-moto sont interdits de stationner dans des zones réputées sensibles et qui accueillent habituellement des regroupements de jeunes manifestants.

De passage, nous avons aperçu un groupe de militaires à bord de plus de 5 pick-up, mamba et camions, en provenance de Kagbelen. Fortement armés avec des kalashnikov, des mitrailleuses et autres, ces agents ont pris la destination de Sonfonia.

Le passage de cette cohorte militaire a généré une peur notoire chez les usagers, qui ont été visiblement paniqués.

Cosa-Wanindara

A Cosa toujours sur l’axe le Prince, plusieurs picks-ups de la gendarmerie, de la police et de l’armée sont stationnés au carrefour et au niveau des rails. Il n’y a aucune trace de pneus brûlé la nuit. La circulation routière est normale mais fluide pour le moment.

Secteur économique et écoles

La plupart des boutiques et magasins sont fermés, mais les stations-services fonctionnent comme d’habitude. Plusieurs écoles qui se trouvent sur la route le prince n’ont pas fait cours. Les élèves ont été libérés.

À Wanindara marché, autre endroit réputé chaud, il n’y a pas d’agents postés. Toutefois, au rond-point de la T5, un dispositif impressionnant composé de l’armée, de la police et de la gendarmerie s’y trouve.

De la T5 à Enco 5, en plus des agents de maintien de l’ordre, nous avons constaté la présence de deux pick-up de l’armée qui appuient l’ancien dispositif.

A suivre…

La rédaction

Créé le 17 mai 2023 11:42

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_