Justice : un leader politique condamné à seize jours de prison avec amende…

cour_dappel

CONAKRY- Un leader politique guinéen a été condamné la semaine dernière par la cour d’appel de Conakry dans une affaire de diffamation, a appris Africaguinee.com.


El hadj Bouna Keita, président du parti “Rassemblement pour une Guinée Prospère (RGP), a été reconnu coupable de diffamation à l’encontre de Roda Fawaz et de l’ancien président de la transition guinéenne, le Général Sékouba Konaté.

Selon nos informations, c’est le 07 avril dernier, que la Cour d’appel de Conakry a rendu ce verdict dans l’affaire 1999 carats de Diamant qui opposait l’ancien président de la transition Général Sékouba Konaté, Roda Fawaz, PDG de Kalex-Guinée, actuel consul honoraire de Guinée à Casablanca et El Hadj Bouna Keita.

La Cour a reconnu l’accusé Bouna Keita coupable des faits de diffamation. Elle estime que M. Bouna Keita n’a pas respecté les voies judiciaires dans l’affaire des 1999 carats de diamant. Dans l’accusation, il était reproché à M. Keita d’avoir tenu des propos ‘’malencontreux’’ à l’endroit de l’ancien président de la transition, Sékouba Konaté et Roda Fawaz.

Selon le verdict, il a été condamné à 16 jours de prison avec sursis et au paiement de cent mille (GNF 100.000) d’amande. Sur l’action civile, la cour  a condamné M. Keita au paiement de 1 franc symbolique au profit de Roda Fawaz.

Les  avocats de M. Keita disent ne pas comprendre la décision de la cour étant donné que l’accusé a été renvoyé des fins de la poursuite pour délit non constitué en première instance en 2012 et qu’il soit condamné en appel. Toutefois, l’accusé Bouna Keita a promis de saisir la Cour Suprême.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664 93 51 32

Créé le 16 avril 2014 22:45

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces