Justice : le présumé kidnappeur de l’homme d’affaires Bobo Hongkong à la barre…

justice

CONAKRY-Mohamed Sidi Diallo, arrêté le 16 janvier 2010 et inculpé pour kidnapping, coups et blessures volontaires sur la personne de El hadji Mamadou Bobo Hongkong dans la nuit du 30 décembre 2009 à Kipé, a comparu ce mercredi 23 juillet 2014 devant la cour d’assises de Conakry ; a constaté Africaguinee.com

Selon le contenu de l’arrêt de renvoi,  Elhadj Mamadou Bobo Hongkong aurait été kidnappé et conduit au 2eme étage dans un immeuble. Il a été séquestré pendant 6 jours  sous la torture. Le kidnappeur a exigé une rançon de 217 mille dollars ; précise le greffier.

Le greffier de la cour, révèle dans sa lecture, que le jeune frère et la mère de Mohamed Sidi Diallo, auraient déclaré devant les services de l’ordre, avoir entendu l’accusé raconter un jour de kidnapping d’un nigérian pour de l’argent, lors de son séjours en Europe.

Interrogé par la cour, Mohamed sidi Diallo, soutient qu’il est impossible de garder la victime dans son domicile familial, sans que quelqu’un ne l’entende crier. Sidi Diallo affirme avoir appris que El hadj Bobo aurait été kidnappé devant une chambre de passage. Selon l’accusé, Bobo Hongkong aurait affirmé devant la chambre de mise en accusation qu’il faut que la fille avec la quelle il était, soit libérée par les forces de l’ordre avant toute négociation ; a accusé l’accusé.

La victime Elhadj Bobo Hongkong, présent dans la salle d’audience, donne sa version des  faits : « Aux environs de 22 heures, je venais prendre ma voiture j’ai remarqué que mon pneu était déjà dégonflé, voulant le changer, plus de quatre gars sont venus me mettre dans une voiture de marque infinity. Ils m’ont conduit dans un immeuble étage. Mais je ne sais pas si c’est au deuxième ou au  troisième. Ils ont collé tout mon visage et mes yeux. Ils m’ont gravement torturé ; ainsi j’ai dit à mon jeune frère de leur donner 217 mille dollars. Ils s’appelaient entre eux commandant… pour se faire militaire mais c’était des jeunes peulhs. Quand ils m’ont frappé sur le visage, la bande s’est enlevé sur mon œil et j’ai aperçu quelqu’un qui ressemblait à Sidi Diallo. » , témoigne la victime.

Le verdict est attendu ce jeudi.

Nous y reviendrons !

Fatoumata Keïta

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 15

Créé le 24 juillet 2014 10:40

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces