Justice : Le ministre Cheick Sackho se dit “surpris“ des déclarations du Général Sékouba Konaté…

Ministre d'Etat de la justice, Me Cheick Sakho

CONAKRY- Le ministre d’Etat guinéen chargé de la justice, Me Cheick Sackho s’est dit “surpris“ de la décision de l’ancien président de la transition, le Général Sékouba Konaté, qui a annoncé récemment avoir déposé une liste de personnes qui seraient responsables des massacres du 28 septembre 2009 en Guinée, a appris Africaguinee.com.

Dans un entretien accordé à nos confrères de “Jeune Afrique“, le garde des sceaux a réitéré l’engagement des autorités guinéennes à poursuivre les auteurs et commanditaires de ces massacres qui ont fait selon l’ONU, plus de 150 morts.

“  S’il (le Général Sékouba Konaté, Ndlr)a effectivement déposé une liste de noms à la CPI, je pense que le greffe et le procureur de la Cour vont la transmettre aux autorités judiciaires guinéennes, car nous collaborons évidemment avec la Cour sur ce dossier. Le pôle des trois juges d’instruction qui travaille actuellement sur cette affaire en Guinée fera alors son travail. Si cette liste existe, les personnes qui y sont mentionnées seront alors convoquées et auditionnées. Je peux vous le garantir. Je suis en effet quelque peu surpris(…)“ a déclaré le ministre d’Etat guinéen chargé de la justice, garde des sceaux, Me Cheick Sakho.

Malgré les critiques de certains activistes des droits de l’Homme qui dénoncent la “lenteur“ de la justice guinéenne dans le traitement de ce dossier, le ministre d’Etat Cheick Sakho soutient que l’engagement des autorités de Conakry pour que la vérité triomphe dans ce dossier ne fera jamais défaut.

“Les juges qui travaillent sur cette affaire connaissent très bien le dossier et savent qui est impliqué de près ou de loin dans ces évènements. Plus de 400 victimes ont déjà été auditionnées. Parmi les accusés, beaucoup ont été entendu et huit, dont des haut-gradés, ont été inculpés.
Ces inculpations, ce n’est pas rien et surtout, ce n’était pas envisageable il y a quelques années dans ce pays. Je rappelle qu’en tant que Garde des Sceaux, je ne connais évidemment pas le contenu du dossier. Je veille à ce que les juges aient les moyens de respecter la procédure et fais en sorte que les magistrats puissent travailler dans la sérénité, qu’ils puissent instruire à charge et à décharge. Mais je vous garantis qu’il y a aura une justice nationale pour ces faits. La Guinée ne peut pas y échapper“ a promit le ministre chargé de la justice en Guinée.

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le 20 juin 2014 16:20

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces