Journées de l’Enseignement Technique et Olympiades des Métiers: Alpha Bacar Barry annonce les couleurs…

Alpha Bacar Barry, ministre de l'Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l'Emploi

CONAKRY-En prélude à l’organisation des « Journées de l'Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l'Emploi (J-ETFPE) et des Olympiades des Métiers de Guinée, », prévues les 15, 16 17 et 18 mars 2023, le ministre de l'Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l'Emploi a animé une conférence de presse ce vendredi 13 janvier 2023 pour parler de cet important rendez-vous de donner et recevoir. 

Les Journées de l'Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l'Emploi (Journées-ETFPE) et les Olympiades des Métiers de Guinée sont un ensemble d'évènements qui visent à qualifier, valoriser le système éducatif guinéen et contribuer à l'employabilité des apprenants. Elles ont pour mission de promouvoir les parcours techniques et professionnels.

Véritable plateforme d'échanges, les Journées-ETFPE et les Olympiades faciliteront notamment l'implication du secteur privé et du monde socio-professionnel dans la formulation de l'offre de formation, de la gestion des structures de formation ainsi que de l'amélioration de l'employabilité. En outre, les Olympiades des Métiers de Guinée permettront aux apprenants de démontrer leur talent, leur savoir-faire et leur esprit de créativité. Alpha Bacar Barry revient sur la portée de ces deux importants évènements.

« Après 15 mois d’activités, il y a eu beaucoup de choses ont été faites. Nous avons jugé nécessaire cette année de tenir la deuxième édition de ces journées en deux temps. Nous prendrons une semaine, trois jours au moins, pour pouvoir tenir les Journées de l'Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l'Emploi dans la version initiale et puis préparer la Guinée à accéder au réseau mondial de compétition mais aussi d’autoévaluation qu’est les évènements de World Kiets. Pour cela, il faut d’abord qu’au niveau national que nous pussions organiser des compétitions.  Et que l’on puisse tester notre capacité de faire de nos jeunes à travers des équipements qui seront mis à leur disposition par les formateurs guinéens. C’est pour cela que nous aurons à la fois les Journées de l'Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l'Emploi mais aussi les olympiades de métiers », a déclaré le ministre.

Pendant ces journées il y aura des conférences, des plénières, formations, panels, des rencontres entre les employeurs et les demandeurs d’emploi. Les entrepreneurs auront la possibilité de présenter leurs projets d’entreprises mais aussi de rencontrer éventuellement des structures de financement ou des personnes qui voudront bien financer leurs activités.

« Pendant les olympiades, nous mettrons en place un système qui fera que des équipes vont pouvoir competir sur la supervision d’un jury et des formateurs. Cela pourra être suivi en temps réel parfois par les spectateurs qui seront en dehors du site, mais aussi par ceux qui seront sur le site. Ces deux évènements combinés constituent un important projet en terme de logistiques. Mais nous estimons qu’après ces évènements-là, nous aurons la possibilité de dire à la Guinée entière quels sont les meilleurs artisans, les meilleurs dans tels domaines par la compétition qui va se dérouler pendant la semaine », a précisé M. Barry.   

Ce sera l’occasion pour le ministère de faire des plaidoyers et d’attirer l’attention sur l’enseignement technique et la formation mais aussi de poser les problématiques réelles sur les questions d’emplois. Ce rendez-vous sera aussi l’occasion de mobiliser les partenaires autour de projets structurants et surtout de parler au secteur privé, principal employeur dans le pays.

Selon Zaynoul Abedine Barry, président de la commission d’organisation, les Journées de l'Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l'Emploi (Journées-ETFPE) et les Olympiades des Métiers de Guinée sont un ensemble d'évènements qui visent à qualifier, valoriser le système éducatif guinéen et contribuer à l'employabilité des apprenants.

« C’est une véritable plateforme d’échanges, un rendez-vous de donner et de recevoir. Ces journées vont faciliter également l’implication du secteur privé et du monde professionnel dans la formulation des offres de formation, la gestion des structures de formation ainsi que l’amélioration de l’employabilité des jeunes », a-t-il déclaré.

A travers un concours, les olympiades des Métiers permettront à démontrer le niveau de technicité des candidats et de hisser haut le savoir-faire guinéen. « Au-delà de hisser haut le compétence locale, notre objectif est de faire participer la Guinée à la prochaine compétition internationale sur les métiers qui se tiendra à Lyon, en France en 2024  avec la participation de plus 85 pays », a précisé le président du comité d’organisation des Journées-ETFPE.

De son côté, le représentant de Rio Tinto a souligné que le ministère de l'Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l'Emploi est au centre de leurs politiques. Rio Tinto compte bien accompagner ces journées.

« On a déjà pas mal de partenariat avec le ministère à travers lesquels on leur apporte des appuis financier et technique. C’est le cas de notre collaboration par rapport au centre de formation de Beyla. Donc, Rio Tinto étant un partenaire privilégié du ministère, nous allons voir dans quelle mesure on pourra appuyer ce projet » a déclaré Mamoudou Kouyaté, représentant Rio Tinto à cet évènement.

Pour sa part, le directeur général de l’Agence Guinéenne pour la Promotion de l’Emploi, a rappelé que l’AGUIPE, dans ses missions fait de la promotion de l’emploi. Selon Mohamed Aribot, les Olympiades des métiers seront une opportunité dans l’accomplissement de cette mission.

« Les Olympiades des Métiers de Guinée vont permettre à trouver des lauréats, donc des meilleurs qui, au bout cette compétition vont devoir être insérés. C’est la raison pour laquelle je me réjouis de la présence de Rio Tinto parce qu’il y a des protocoles d’accord qui vont être signés dans le cadre de ces Olympiades pour favoriser l’insertion des jeunes. On a prévu aussi de mettre en place des alternances qui, une fois finies, vont favoriser l’insertion des jeunes apprenants de Guinée », a déclaré Mohamed Aribot.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 72 76 28

Créé le 13 janvier 2023 16:23

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: