Insécurité alimentaire: Le PAM vole au secours des personnes malades du SIDA…

23538
CONAKRY-Afin de prévenir l’insécurité alimentaire au niveau des personnes infectées du  Sida sous traitement, le Programme Alimentaire Mondiale (PAM) et le Comité de Lutte contre le Sida (CNLS) ont effectué une tournée dans trois centres de traitement des malades du VIH-SIDA, a constaté africaguinee.com.  
 
Une délégation de la représentation du PAM en Guinée s’est rendue  sur ces  sites pour s’enquérir de la réalité en ce qui concerne l’assistance nutritionnelle des personnes malades du Sida sous traitement ARV.  Il était question également de voir si  la distribution des dons de vivres alimentaires octroyés par le Programme Alimentaire Mondiale arrivent  aux bénéficiaires et aussi s’assurer des conditions de leur  conservation.    
 
Selon le constat de notre reporter,  les centres visités sont  différents de par la capacité  de soins et de soutien. Par exemple au  centre Dream  situé au quartier  Camayenne  où les personnes  prises  en charge bénéficient d’un traitement ARV,  le soutien et la capacité sont  énormes par rapport  aux autres. D’après les propos de la coordinatrice du centre, Fatoumata Sylla,  il y a  3 200 patients dont 315 enfants qui bénéficient de ce soutien alimentaire avec des soins gratuits. Afin d’élargir leur  champ d’action pour permettre à tous les démunis d’avoir une bonne alimentation pendant le traitement,  elle a sollicité une assistance de cet organisme international.
 
Au centre d’Action  d’Intégration Mère et Enfants (AIME) de Petit Simbaya il y a seulement  187 personnes. A en croire la directrice exécutive, Marie Reine Houemou, par manque d’ARV,  la catégorie  de personnes atteintes du Sida prises en charge sont celles qui ont des maladies opportunistes ou qui  suivent  des traitements ARV dans d’autres centres. 
 
Dans son intervention, la représentante du Programme Alimentaire Mondiale en Guinée, Elisabeth Faure  a déclaré que,  « l’objectif de cet appui,  c’est de soutenir les patients qui sont sous traitement Anti Retro Viral (ARV)  pour les aider à mieux adhérer au traitement mais aussi à combler les carences de malnutrition ».
 
D’après le constat de la représentante du PAM,  l’appui alimentaire se passe bien et la distribution  est régulière.  ‘’Les patients vivants avec le VIH/ Sida sous traitement bénéficient effectivement  de vivres notamment de la farine fortifiée en vitamine et minéraux, ça les aide non seulement à ne pas abandonner le traitement mais  aussi à prendre du poids et prévenir la malnutrition’’, a souligné Elisabeth Faure.
 
De son côté, le secrétaire exécutif  du CNLS, Docteur Diakité Abass a indiqué que c’est suite à la planification  de plusieurs activités, parmi elles, une visite dans le cadre  de l’appui nutritionnel, qu’ils ont décidé avec ses partenaires y compris le gouvernement et  le PAM de venir voir quels sont les problèmes. Car dit-il, ‘’au-delà des  apports qu’on fait,  il faut être sur le terrain pour voir les réalités et  pour toucher du  bout des doigts ce qu’on est en train de faire ‘’.  
 
A noter qu’environs 120 mille personnes vivent avec cette pandémie en Guinée. Et aujourd’hui,  le pays  a une couverture d’assistance alimentaire  très faible  de 18%. 
 
Le projet dénommé “1000 jours“ initié par le PAM prendra en charge 2.965 femmes enceintes et allaitantes ainsi que leurs enfants âgés de 6 à 23 mois. Cette institution assiste aussi le gouvernement guinéen dans la lutte contre la pandémie du VIH/SIDA en apportant une assistance nutritionnelle aux malades VIH et TB sous traitement.
 
   Bah Aissatou
   Pour Africaguinee.com
   Tél : (+224) 664 93 46 23        
 
Créé le 21 décembre 2013 20:33

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces