Guinée : Voici ce qu’exige le mouvement syndical vis-à-vis de la junte…

CONAKRY-La fête internationale du Travail a été célébrée ce lundi 1er mai 2023, au Stade du 28 septembre de Conakry. Une occasion que le mouvement syndical guinéen unifié a mis à profit pour exposer une kyrielle de revendications aux autorités de la Transition et au patronat guinéen. Le cahier de charge revendicatif s’articule autour des 21 points suivants :

  1. La révision de la Valeur Monétaire du Point d’Indice salarial à hauteur de 100% pour toutes les catégories de Fonctionnaires, des Contractuels permanents et des pensionnés ;

  2. L’engagement de tous les Enseignants Contractuels et les Agents de Santé à la Fonction Publique en vue de résorber définitivement le déficit criard de personnel dans le secteur Educatif et de la Santé ;

  3. La majoration des indemnités de transport et de logement à hauteur de 500.000 GNF chacune ;

  4. L’application intégrale du nouveau Point d’indice (977) à tous les pensionnés de la Fonction publique

  5. La valorisation de la pension de retraite des anciens travailleurs régis par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (C.N.S.S) à hauteur de 80 % du dernier salaire ;

  6. Le rallongement de la prime de départ à la retraite de deux à douze mois ;

  7.  Le paiement mensuel et à temps des pensions de retraite 

  8. La facilitation de l’obtention des documents administratifs biométriques (Extrait de naissance, Carte d’identité, Passeport) ;

  9. La révision à la baisse du coût de la Carte grise des engins roulants de toute catégorie et du Permis de conduire) ;

  10. L’opérationnalisation des cotisations à la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (soit 18% pour l’Etat, 5% pour les fonctionnaires et 2% pour les retraités de la Fonction publique) et la mise en place obligatoire du Conseil d’Administration (CA) afin de permettre à l’Institution d’assumer pleinement sa mission de protection sociale ;

  11. L’ouverture de négociations internes dans les secteurs privé et mixte en vue de permettre la valorisation du Salaire ;

12.Le respect des Droits des travailleurs dans les Etablissements Publics à Caractère Administratifs (EPA) ;

  1. L’établissement de Conventions Collectives de Branche dans toutes les entreprises qui n’en disposent pas et la révision de celles qui sont obsolètes ;

  2. L’arrêt des mesures disproportionnées relatives à l’application des contraventions à l’encontre des conducteurs ;

  3. La formalisation de l’activité de « Taxi-moto » pour solutionner le chômage endémique des jeunes diplômés sans emploi- faciliter la mobilité à Kaloum et réduire les tensions entre les agents de Police et les conducteurs ;

  4. Le jumelage de la visite technique des véhicules à leur réparation avant ;

  5. L’arrêt des tracasseries routières sur les axes urbains et interurbains sur l’étendue du territoire national ;

  6. Le renforcement des mesures de sécurité des citoyens et de leurs biens sur toute l’étendue du territoire ;

  7. Le rétablissement du Conseil Economique Social, Culturel et Environnemental (C.E.S.C.E) à l’instar des trois autres pays en Transition (Mali, Burkina Faso, Tchad) et la régularisation de la situation administrative de tous les travailleurs des institutions Républicaines et étatiques ;

  8. La poursuite des concertations de façon inclusive entre tous les Acteurs de la vie politique, économique et sociale en vue de préserver la justice et la paix dans notre pays ;

  9. La ratification par la République de Guinée de la Convention C. 190 de l’Organisation Internationale du Travail (O.I.T) sur la violence et le harcèlement dans le Monde du Travail.

    https://youtu.be/8JxRNt_wd28

« Le Premier ministre doit faire une bonne étude de la mobilisation et de l’unité du mouvement syndical guinéen, qui devient dans ce pays une force incontournable », a lancé Abdoulaye Sow, secrétaire général de la FESABAG. Il précise que la satisfaction intégrale du cahier de charge dévoilé ci-haut, est un gage de la paix sociale.

En réponse à ces revendications, le Chef du Gouvernement, a rappelé que les travailleurs constituent une force pour l’économie du pays. Il poursuit en disant que les travailleurs constituent également la plus grande valeur, sinon son meilleur atout pour son développement. « La fête du travail symbolise la lutte continue pour l’amélioration des conditions de vie du travail, des travailleuses et les travailleurs partout dans le monde« , a-t-il déclaré.

Dr Bernard Goumou, Premier ministre

Dr Bernard Goumou assure avoir suivi l’ensemble des plaidoiries soulevées par le mouvement syndical guinéen. Il affirme mesurer le poids et la portée de chaque mot prononcé.

« Plusieurs préoccupations sont abordées par vos représentants, mais soyez en rassurés que toutes ces réclamations constituent les points d’attention pour le président de la transition et de son gouvernement. Nous sommes déterminés à répondre au mieux aux aspirations des travailleuses et travailleurs de notre pays. Je salue l’esprit et la responsabilité qui a caractérisé et accompagné le protocole d’accord du 7 avril 2022 entre le mouvement syndical, le patronat et le gouvernement.

La recherche du consensus, la recherche du compromis, dans un cadre de discussion sereine, doit être une préoccupation partagée. Je vous réitère ici, l’engagement du président du CNRD à rester toujours attentif aux revendications sociales et aux préoccupations de tous les guinéens. Le chef de l’Etat m’a instruit de mettre tout en œuvre pour le respect des accords qui seront issus lors des prochaines consultations et négociations entre le mouvement syndical, le patronat et le gouvernement », a assuré le Premier ministre.

Dansa Camara DC

Pour Africaguinee.com

Créé le 1 mai 2023 19:28

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_