Guinée : Un « curieux » jugement attendu au tribunal de Mafanco…

Tribunal de Première Instance de Mafanco

CONAKRY- C’est un fait ‘’curieux’’ qui est entrain d’être passé sous silence du côté du tribunal de première instance de Mafanco ! Une jeune mère de famille en prison depuis le 21 juillet dernier attend d’être jugée pour une situation plutôt singulière. Arrêtée depuis bientôt 11 jours, Ramatoulaye Traoré et 11 autres  jeunes étudiants et diplômés sans emplois croupissent en prison pour  ‘’attroupement interdit’’.

Réunis en ‘’ Organisation Non Gouvernementale ‘’(ONG), ce mouvement pour la défense des droits humains, tous des jeunes résidents dans le quartier G’bessia Port 1, ont été appréhendés lors d’une manifestation, ‘’autorisée’’ par les autorités de la commune de Matoto le 16 juillet 2016.

Dame Ramatoulaye Traoré, mère de trois enfants et ses pairs souhaitaient organiser une manifestation dans le ‘’but de conscientiser’’ les jeunes contre toute manifestation politique tout en réclamant leurs droits.

Ces douze jeunes qui devraient être entendus ce mardi 02 août 2016, après leur séjour carcéral de plus d’une semaine ont vu leurs peines s’accroitre. Le motif évoqué par le tribunal de première instance de Mafanco, c’est la ‘’vacance judiciaire’’ observée à ce jour (mardi 2 août 2016). Selon un avis inscrit au tableau des ordonnances, aucune audience correctionnelle n’est possible.

Cette instruction qui sonne comme un couperet aux yeux des parents des interpellés, ne laisse pas indifférente la mère de la nourrice qui montre son désagrément.

‘’ Depuis  11 jours mes petits enfants réclament leur mère. Ils se demandent où elle est (…). Cette décision incomprise du tribunal nous met mal à l’aise. Ils nous ont programmé pour aujourd’hui personne n’est là pour nous dire ce qu’il y a. S’ils sont en vacances, pendant ce temps nos enfants eux sont en prison pour rien. En plus ils attendent midi pour nous jeter cet avis à la figure ’’ s’est lamentée dame Salimatou.

Pour Maitre Alseny Sylla, avocat de ses douze prévenus, le dossier est vide. Selon lui dans les prochaines heures ses clients seront en liberté.

‘’ Nous sommes en vacance judiciaire (…), puisque la justice est rétroactive malgré cette période exceptionnelle, l’on peut ouvrir à n’importe quel moment le dossier de mes clients sur la table pour un jugement. Je ne suis vraiment pas inquiet malgré les spéculations’’ a rassuré maitre Alseny Sylla.

Dans la réclamation de cette ONG, qui s’insurge contre la ‘’manipulation’’ politique, ces jeunes auraient aussi réclamé les tablettes qui avaient été promises par le Président Alpha Condé en 2015. Ce projet dénommé « Un étudiant-Une tablette » visait à faire entrer les étudiants dans le monde du numérique en République de Guinée.

L’on rappelle que toutes nos tentatives pour rencontrer la présidente du tribunal de Mafanco, pour plus de précisions sont restées vaines. Motif évoqué par le secrétariat ‘’ Madame est assez occupée. Revenez demain’’ nous a-t-on recommandé.

Dossier à suivre…

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

 

Créé le 4 août 2016 08:27

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

Logo Fondation orange