Guinée : Privé de sa bourse, Ahmed Sekou Kamano se lâche…

kamano

CONAKRY-Il est 9ème de la République au baccalauréat unique 2016, option sciences sociales, mais privé de sa bourse. Ahmed Sekou Kamano, espérait obtenir une bourse pour continuer ses études supérieures à l’Etranger. Mais le destin en a décidé autrement. Du moins pour l'instant.

Ce jeune 22 ans qui figure pourtant parmi les lauréats au Bac dans sa filière, a vu impuissamment sa bourse s’envoler. Le jeune homme, déçu, ne digère pas encore la façon dont les bourses ont été réparties.  Pour lui, le choix des boursiers doit se faire par mérite et non par genre.

« Je ne peux pas digérer ça. Je suis vraiment déçu. Il ne faut pas choisir les boursiers par genre, mais par mérite », s’insurge le jeune garçon, interrogé par notre rédaction. Aujourd’hui, il demande à être rétabli dans ses droits.

Chaque année, le Maroc offre des bourses à la Guinée. Pour cette année, en fonction des besoins de l’Etat guinéen, 30 bourses auraient pris en mathématiques, 20 en sciences expérimentales, et 10 en sciences sociales.

Dans cette dernière filière, le genre a pesé dans le choix des boursiers. Alors que les dix premiers étaient tous des garçons, les autorités marocaines auraient alors décidé de recaler le 9ème et le 10ème de la République au profit des deux premières filles suivant le rang des admis. C’est ainsi que le jeune Kamano a été remplacé par le 27ème de la République, qui est une fille. Un critère qui n’est du goût du jeune.

« Comment peut-on remplacer un 9ème de la République par le 27ème. Je ne suis pas d’accord par ce critère », martèle Ahamed Sékou Kamano, qui lance un appel aux bonnes volontés de l’aider à avoir une  bourse extérieure.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : 00224 655 31 11 12 

Créé le 20 septembre 2016 17:41

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: