Guinée : la société civile se déchire !

Des membres de la société civile guinéenne

CONAKRY-Tout comme la classe politique, la société civile guinéenne est plus que jamais divisée sur les accords politiques du 12 octobre dernier !

 Alors que certains membres de cette société civile rejettent les conclusions du dialogue et promettent de battre le pavé, d’autres les soutiennent et justifient leur position.

« Ces accords sont le fruit de sacrifices énormes, de plusieurs démarches et de consensus pour la recherche de  la paix, la cohésion sociale, la quiétude, et la stabilité politique et économique en République de Guinée », explique Dr Alpha Abdoulaye DIALLO, signataire au compte du CNOSCG des accords du 12 Octobre 2016.

A l’inverse, le mouvement ‘’Débout Citoyen’’, qui regroupe des acteurs de la société civile et politique, s’insurge contre certaines dispositions du contenu de l’accord. Il s’agit par exemple, du mode de désignation des chefs de quartiers et de districts prévus dans les accords politiques du 12 octobre.

« Nous nous y opposons, puisque la loi est claire et précise là-dessus  (…), cette situation parait comme une confiscation de nos textes de loi », proteste Lansana Diawara, l’un des leaders du Mouvement Débout Citoyen.

Le  Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSCG) qui a pris part au dialogue en qualité d’observateur. Pour son porte-parole et signataire des accords du 12 Octobre 2016, le CNOSCG, a signé  le document en toute responsabilité après un consensus et  une large consultation de ses structures à la base.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel. : (00224) 655 31 11 12

Créé le 1 novembre 2016 09:16

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_