Guinée : La junte lâche du lest après les sanctions de la Cedeao…

Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne

CONAKRY-Frappée par de nouvelles sanctions depuis le 22 septembre dernier, la junte au pouvoir en Guinée a décidé de changer d’approche vis-à-vis de la Cedeao. Plus de discours belliqueux teintés de chauvinisme. Les autorités de transition ont adouci leurs discours à l’endroit de l’autorité sous-régionale.

Ayant compris que le bras de fer permanent avec la Cedeao ne l’arrangerait guère, alors qu’à l’interne la défiance monte crescendo, le Gouvernement de transition a opté désormais pour la politique de persuasion. Le revirement est visible. Depuis le 16 octobre, on assiste à un ballet diplomatique tous azimuts d’experts, de dirigeants de la Cedeao vers Conakry. Ceci n’est pas un fait du hasard.

D’après nos informations, c’est à la demande expresse de la junte que la délégation d’experts est venue en Guinée pour passer au peigne fin le chronogramme de la transition. L’objectif est double voire triple pour Conakry.  Premièrement, convaincre ces experts, (dont l’avis pèsera dans la prise de nouvelles décisions de la Cedeao sur la Guinée), quant à la nécessité de dérouler les dix points contenus chronogramme de la Transition. Deuxièmement, leur permettre de mieux appréhender les enjeux de la Transition en cours en Guinée et troisièmement éviter de nouvelles sanctions.

Les tractations ayant favorisé la venue de cette mission d’évaluation, ont été enclenchées en septembre dernier depuis New York, en marge des Assemblées Générales des Nations Unies. Le Premier ministre avait eu des entretiens avec le Président de la Commission et le facilitateur de la Cedeao.

A l’époque, Bernard Goumou avait rassuré ses interlocuteurs quant à la volonté du Gouvernement qu’il dirige à collaborer pleinement avec la CEDEAO et débattre de toutes les questions liées au chronogramme, sans tabou.

Si jusque-là, le Gouvernement a affiché une inflexibilité sur le délai du chronogramme (36 mois), désormais, ce n’est plus le cas. Il est tout à fait disposé à lâcher du lest. D’ailleurs, à ce propos, le Chef du Gouvernement a annoncé ce jeudi 21 octobre que les conclusions auxquelles la mission (d’évaluation) conjointe aboutira permettront aux parties de s’accorder sur un délai concerté.

Il précise que c’est dans ce cadre que les travaux conjoints CEDEAO-Guinée sur le chronogramme de la transition ont eu lieu à la Primature. « Le Gouvernement est disposé à débattre de toutes les questions liées aux dix (10) points du chronogramme », a-t-il assuré, précisant que son Gouvernement et le CNRD ne sont pas figés sur la question de la durée.

« Notre préoccupation porte sur le déroulement convenable du contenu de l’agenda pour un retour apaisé à l’ordre constitutionnel », a précisé Bernard Goumou.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le 21 octobre 2022 15:25

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_