Guinée : La Crief ordonne la saisie des biens immobiliers d’un autre ancien dignitaire

Des magistrats de la Cour de Répression des Infractions Économiques

CONAKRY-La chambre de l’instruction de la Cour de l’Instruction de la Cour de Répression des Infractions économiques et financières (Crief) a ordonné la saisie conservatoire de plusieurs biens appartenant à l’ancien président de la Cour Constitutionnelle, Mohamed Lamine Bangoura. L’ordonnance qui a été rendue le 06 avril dernier fait l’objet d’un recours qui est pendant devant la Chambre de contrôle de l’instruction de la Cour anti-corruption, a appris Africaguinee.com.

Il s’agit de trois immeubles dont deux se trouvant à Nongo et un à Lambanyi, deux quartiers « chics » situés sur la dorsale nord de la capitale guinéenne Conakry. L’avocat de cet ancien haut commis a fait appel contre l’ordonnance de la Chambre de l’instruction. Ce jeudi 27 avril, les premiers débats ont eu lieu devant la chambre de contrôle qui va trancher le 04 mai prochain.

Arrivé à la tête de la Cour Constitutionnelle suite à l’éviction controversée de feu Kéléfa Sall, M. Mohamed Bangoura est considéré comme l’un des « parrains » du troisième mandat d’Alpha Condé. Son passage à la tête de cette institution judiciaire dissoute au lendemain du coup d’Etat du 05 septembre ne serait pas sain.

Il a été écroué le 15 décembre 2022 à la maison centrale de Conakry où il a rejoint plusieurs autres anciens dignitaires tels que Dr Mohamed Diané, Ibrahima Kassory Fofana, Amadou Damaro Camara etc.

M.Bangoura est poursuivi pour des faits présumés de corruption, enrichissement illicite, blanchiment d’argent, faux et usage de faux en écriture publique, parjure, détournement de deniers publics et complicité.

En juillet 2022, le garde des sceaux avait révélé que l’ex patron de la Cour Constitutionnelle s’était lancé dans une course d’acquisition immobilière au Sénégal où il aurait trois immeubles dont un R+4, objet du titre foncier N°1647/NGA du lot 4 Dakar pour un montant de quatre cent quatre millions de francs CFA (404 000 000 CFA) et d’une villa à Nongo à 5 milliards Gnf. Ce, alors que son salaire mensuel était de cent quarante-cinq millions de francs guinéens (145 000 000 GNF).

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le 27 avril 2023 14:28

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , , ,

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_