Guinée : Foniké Mengué et cie ratissent large pour faire face au CNRD

Une délégation du FNDC reçue dans la ville de Mamou

CONAKRY-A peine libérés par la justice, Oumar Sylla alias Foniké Mengué, Billo Bah et leurs camarades du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), ont entamé une vaste campagne de remobilisation de leurs troupes. La démarche s’inscrit dans le cadre du combat qu’ils entendent mener pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel.


Ils avaient été à l’origine de la vaste contestation entre 2019 et 2020 contre le troisième mandat d’Alpha Condé, déchu le 05 septembre 2021 par le colonel Mamadi Doumbouya, à l’époque commandant des forces spéciales, unité d’élite de l’armée guinéenne.

S’ils avaient salué le putsch qui a renversé l’ancien président, les dirigeants du FNDC sont aujourd’hui déçus. Ils soupçonnent les militaires de vouloir s’éterniser au Pouvoir. Fin juin dernier, ils avaient annulé in extrémis une manifestation pour justement exiger un retour rapide à l’ordre constitutionnel. Alors qu’ils étaient cantonnés dans le Grand Conakry, désormais ce n’est plus le cas. Foniké Mengué et ses camarades ratissent large.

Depuis la semaine dernière, ils sont en campagne de remobilisation de leurs troupes dans les villes de l’intérieur du pays. Première étape la moyenne Guinée où ils sont allés à Labé, Pita et Dalaba, Mamou. Ce week-end, ils ont entamé l’étape de la basse Guinée. Le FNDC estime que le combat pour l’instauration d’une véritable démocratie en Guinée est loin de finir.

« Le combat doit continuer. La lutte pour l’instauration d’une véritable démocratie dans notre pays est un combat de tous les jours. Ça ne finira jamais. Même après le CNRD, le combat devra continuer. Nous ne menons pas ce combat contre quelqu’un et ça ne sera jamais contre quelqu’un. C’est pour la démocratie et la justice sociale. Nous savons que ce n’est pas facile, mais nous vous garantissons que pour ce combat, on est prêt.

Nous allons tomber 10 fois, mais nous nous relèverons 11 fois pour continuer le combat. Renoncer à ce combat, c’est renoncer à l’avenir de la démocratie guinéenne. Il faut aussi que les choses soient claires, nous avons mené le combat contre la confiscation du pouvoir par les civils. Aujourd’hui, les militaires veulent confisquer le pouvoir, on ne va pas les laisser faire », a martelé le coordinateur national du FNDC Oumar Sylla Foniké Mengué, de passage à Mamou.

A suivre…

Habib Samaké

Pour Africaguinee.com

Créé le 18 juillet 2022 12:34

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces