Transition : Une nouvelle coalition de partis met en garde le CNRD…

Des membres de la junte au Pouvoir en Guinée

CONAKRY-En Guinée, le Gouvernement multiplie les appels au dialogue à l’endroit des forces vives qui projettent une marche le 09 mars, à Conakry. Cette démarche du Premier ministre est mal perçue par la convergence des acteurs sociopolitiques du cadre de dialogue permanent.


Dans une déclaration publiée ce vendredi 03 mars 2023, les 20 coalitions formant cette entité ont rappelé toutes les démarches des autorités en place ont mené pour aboutir à la mise en place de ce cadre de dialogue permanent. Aujourd’hui, ils se disent préoccupés par la main « trop » tendue à l’endroit des forces vives de Guinée.

Ils citent notamment les partenaires de la Guinée comme l’Union Européenne, I’Union Africaine, la CEDEAO entre autres, qui étaient présents tout au long des débats qui ont débouché sur les 35 résolutions qui ont été consignées dans un rapport et signées devant le chef de l’Etat.

semi-marathon 300x250

De ce dialogue permanent inter-guinéen est née, selon eux, la convergence des acteurs sociopolitiques du cadre de dialogue permanent.

« Malheureusement, les partis politiques et faitières qui constituent cette convergence constatent avec beaucoup de regret, les atermoiements des autorités de la transition, quant à la mise en œuvre de ces résolutions« , ont-ils dénoncé.

Rappelant les efforts des trois facilitatrices pour conférer au dialogue un caractère inclusif, ils ajoutent que certains partis ont opposé un « non » catégorique. C’est pourquoi les membres de la convergence rappellent au président de la transition, au CNRD et au premier ministre ce qui suit :

1- Seule la plénière du cadre de dialogue permanent inter-guinéen déjà existant convoquée par le premier ministre est habilité à initier d’autres sessions ordinaire et extraordinaire, dès lors que ce cadre a été institué et opérationnalisé par décret.

2- toute session relative au dialogue inter-guinéen sans la participation des acteurs sociopolitiques de la convergence, sera une source irréfragable de déstabilisation de la Guinée.

3-Les résolutions issues des sessions précédentes sont comme coulées dans un marbre. Toute tentative de les modifier sera perçue par les membres de la convergence, comme un projet d’empêchement du retour paisible à l’ordre constitutionnel. Ce qui obligera à tirer toutes les conséquences politiques y afférentes.

4-La convergence des acteurs sociopolitiques du cadre de dialogue permanent inter- guinéen, ne permettra ni à une autorité ni à un groupe d’intérêt de prendre la transition en otage.

En effet, les membres de la convergence se disent aussi consternés de remarquer que « le premier ministre se soit permis d’inviter autour de la table du dialogue, une structure que son gouvernement a officiellement dissout. Est-ce qu’une erreur ou de la complaisance ? « , s’interrogent-ils.

Par ailleurs, les membres de la convergence rappellent l’application de la 27ème résolution du cadre de dialogue permanent inter-guinéen qui demande aux autorités judiciaires de diligenter la procédure des dossiers des acteurs politiques et sociaux mis en causes.

La convergence invite les autorités de la transition à intérioriser qu’en ce moment-ci, les cartes politiques sont rebattues. Et qu’aucun parti politique, aucun leader ne peut prétendre posséder un quelconque pourcentage électorat guinéen.

« A ce jour, les plus grands partis politiques de la Guinée sont ceux qui défendent la paix contre la violence de la rue, l’unité nationale contre la division, le développement de la Guinée par le dialogue pour une sortie rapide de la transition. Et le plus grand pourcentage de l’électorat guinéen, se mesure aujourd’hui par l’adhésion des populations aux actes posés, allant dans le sens d’améliorer leur sort » ont-ils précisé.

Cette transition doit réussir mais pour ce faire, selon ces acteurs, le président de la transition doit aussi mettre fin à ce paradoxe qui n’a que trop duré, en prenant des décisions courageuses à l’image des réalités de la Guinée.

« La convergence alerte le Président de la transition, principal comptable de la transition que, toute initiative complaisante tendant à réorienter le bateau de la transition se heurtera à la détermination de ses membres à sauver le pays » ont-ils mis en garde.

Siddy Koundara Diallo 

PourAfricaguinee.com

Tel: ( (00224) 664 72 76 28

Créé le vendredi 3 mars 2023 1:30

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

CANAL

UNICEF

LONAGUI

LafargeHolcim

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

TotalEnergies

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces