Guinée-Comment sortir de l’impasse ? Ce que préconise Dr Faya…

Dr Faya Milimouno

CONAKRY-Le président du Bloc Libéral (BL) continue d’interpeller l’ancien président Alpha Condé et les deux anciens premiers ministres, Sidya Touré et Cellou Dalein Diallo. Dans une interview accordée à votre quotidien en ligne, Dr Faya Milimouno a déploré le rejet par ces derniers de la main tendue du Premier ministre, Dr Bernard Goumou.

L’ex candidat à la présidentielle de 2015 juge « inopportun » la manifestation projetée le 09 mars par les forces vives. Comment sortir de l’impasse actuelle ? Pour lui, seul le dialogue sans préalables, peut concourir à la résolution des différends entre la junte et les classe politique sur la gestion de la transition. Extrait.

« La Guinée est une république. S’ils ont l’intention de manifester, c’est leur droit, mais nous disons que c’est inopportun. Si le Premier ministre les invite à venir pour discuter de ce pourquoi ils veulent descendre dans la rue, et qu’ils commencent encore à étaler des préalables, je trouve que c’est un peu déplacé. Je crois qu’on doit revenir à de meilleurs sentiments parce que chacun d’eux a été vu aux affaires.

Parmi eux, il y en a qui ont été Premiers ministres (Sidya Touré et Cellou Dalein Diallo, ndlr).  On n’est pas amnésique, on connait ce qui se faisait. L’un (Alpha Condé, ndlr) a été Président, on connait ce qui s’est passé pendant ses onze ans de règne. A leur place, j’allais répondre avec humilité à l’invitation du Premier ministre. Et, étaler leurs écueils. Peut-être dans une discussion, des solutions auraient pu être trouvées », a indiqué le leader du Bloc Libéral.

Parlant du dialogue, Dr Faya Milimouno estime qu’il y a un cadre permanent qui est là. Il réprouve l’idée de remettre en cause les résolutions de la première session du dialogue pour satisfaire les désidératas de ceux qui prônent l’exclusion.

« Il y a un cadre permanent. Il y a eu une première phase de dialogue qui a abouti à des recommandations dont la vulgarisation et l’application se font maintenant. Si la nécessité se présente pour qu’il y ait un autre dialogue, il aura un autre agenda qui ne sera probablement pas le même que celui sur lequel le premier dialogue a eu lieu.

Donc, le cadre permanent est là. Il est ouvert à tout le monde et chacun est libre de participer ou de ne pas participer. Le souhait du Bloc Libéral aujourd’hui, c’est que tout le monde soit autour de la table parce que nous sommes en train de construire les fondations de notre République. Tout le monde a droit à la parole », a indiqué le président du BL.

Merci de suivre l’entretien vidéo : http://https://www.youtube.com/watch?v=FROPHVd-aVQ

Sayon Camara

Pour Africaguinee.com

Créé le 3 mars 2023 11:18

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,