Guinée : Alpha Condé tance la gestion du Général Doumbouya…

Alpha Condé ne décolère pas contre le CNRD (comité national du rassemblement pour le développement) et son chef le Général Mamadi Doumbouya.

L’ancien Président déchu a encore tancé ce 1er mai 2024 la gestion de ses tombeurs. Il dénonce surtout le « recul » que la Guinée a enregistré dans certains domaines vitaux comme l’électricité, depuis le coup d’Etat.

« La capitale guinéenne est plongée dans le noir, alors qu’avant le 5 septembre 2021, le grand Conakry disposait de l’électricité 24 h sur 24, le prix du carburant est passé de 11000 francs à 12000 francs guinéens, comme le coût des transports en direction de l’intérieur du pays », dénonce l’ancien chef d’Etat.

Alpha Condé fustige le fait que le 1er mai soit célébré dans un contexte de « paupérisation accrue » de la société toute entière. Il mentionne que le prix du sac de riz est passé de 180.000 francs à plus de 300.000 francs guinéens.

Depuis son exil, Alpha Condé encourage le monde du travail guinéen, à œuvrer à la consolidation d’un front qui rassemble les travailleurs et travailleuses avec le reste de la société.

Pour lui, la « gouvernance actuelle n’offre pas de meilleures perspectives » pour la classe ouvrière. C’est pourquoi il appelle une mobilisation constante contre les injustices, la nouvelle corruption qui, selon lui, brade aujourd’hui les ressources nationales au profit d’un « petit clan peu soucieux de l’intérêt national ».

« Notre conscience nationale invite chacun d’entre nous à s’investir dans la lutte pour le retour à la légitimité politique, la démocratie, le rétablissement des libertés publiques et syndicales. Parce que les travailleurs, les syndicats et leurs forces vives demeurent encore le dernier rempart contre la mauvaise gouvernance et le pouvoir basé sur la violence », a-t-il lancé.

Africaguinee.com

 

Créé le 1 mai 2024 19:10

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,