Guinée : Alpha Condé favorise-t-il la division au Foutah ?

prg_2

CONAKRY-Un mois après l’inauguration de la mosquée de la Fatako, dont le coût de réalisation est estimé à plus de 30 milliards de francs guinéens, les autorités locales ont lancé ce lundi 30 mai sous haute sécurité, les travaux de rénovation de l’ancienne mosquée de la localité, située à quelques centaines de mètres-près de celle construite par El-hadj Ousmane « sans loi ».  La tension est palpable dit-on entre fidèles de la localité.  

L’opposant Cellou Dalein Diallo s’est insurgé ce mardi contre cette décision qu’il attribue au Président de la République. L’ancien Premier Ministre estime qu’Alpha Condé n’a pas agi en Chef rassembleur. Lequel a averti samedi dernier, que quiconque osera s’opposer à la reconstruction de l’ancienne mosquée à Fatako ira en prison.

« On n’acceptera pas qu’on amène la pagaille dans la religion. Je peux construire des mosquées sur n’importe quel territoire de ce pays. Personne ne m’empêchera », a prévenu le Chef de l’Etat.

 Si la démultiplication des mosquées ne pose pas de problèmes en soi, le moment choisi pour reconstruire l’ancienne moquée, est plutôt déconcertant. Et amène les gens à se poser des questions, d’autant plus qu’elle intervient seulement un mois après l’inauguration d’une autre dans la même localité. Le Chef de file de l’opposition guinéenne, accuse le Président Alpha Condé de tirer les ficelles de la division pour opposer de paisibles citoyens de Fatako.

« Alpha essaie de rentrer dans les petites rivalités internes à Fatako. Compte tenu de ses relations difficiles avec Ousmane Baldé (Sans Loi, le bailleur de la mosquée de Fatako), il vient soutenir un autre groupe et s’engage à reconstruire une autre mosquée dans le même coin. Ce n’est pas le travail d’un Chef », a lancé ce mardi le président de l’UFDG, sur les ondes d’une radio locale. Lorsqu’il y a un conflit, conseille l’opposant, un Chef doit apaiser en appelant les gens à la tolérance.

Les citoyens de Fatako ont déjà la plus belle mosquée du Foutah, observe M. Diallo, ajoutant que le mieux aurait été que le Président leur demande de s’entendre pour prier ensemble. « Mais ce n’est pas ça », déplore-t-il.

« Alpha Condé vient soutenir un camp sous les conseils d’un entourage mal-en-point. Il s’engage à rénover une autre mosquée à 50 mètres pour faire la concurrence à la mosquée d’El-hadj Sans lois. Vraiment ce n’est pas le travail d’un président de la République. Il devrait œuvrer pour la réconciliation pour instaurer la paix, la confiance, la tolérance entre les habitants d’un même village. Mais non, la division, est le sport favori d’Alpha Condé. Il a envoyé plus de 50 gendarmes à Fatako pour vouloir imposer une mosquée par rapport à une autre », s’est insurgé l’ancien Premier ministre.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le 31 mai 2016 14:34

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: