Gouvernance locale : Soriba Sorel Camara interdit les expressions ‘’ethnocentrisme’’ ‘’malinké’’ et ‘’peulh’’ dans la capitale

sorel

CONAKRY-A l’occasion de la cérémonie de sa prise de fonction ce lundi 24 mars à la primature, le nouveau gouverneur de la ville de Conakry, Soriba Sorel Camara, a interdit aux citoyens de la capitale guinéenne de faire usage des expressions comme : ethnocentrisme, peulh et malinké, a appris Africaguinee.com.

« Notre principale source, ce sont les populations de Conakry  sans distinction de sexe, de religions ni d’ethnie. Ma première décision à cette  passation, j’interdis le mot ethnocentrisme,  le mot peulh, malinké, forestier  et tout ce qui ressemble’’, a lancé ce lundi le nouveau gouverneur de la ville de Conakry.

‘’ Je prends tout le monde comme  citoyen simple de la ville de Conakry dont l’énergie, les capacités et l’esprit d’initiative remarquable compte aujourd’hui  les  belles perspectives à  l’économie urbaine. C’est vrai que cette économie a besoin d’être bien structurée pour ouvrir d’avantage l’opportunité aux jeunes et aux femmes’’, a ajouté Soriba Sorel Camara.

Le nouveau gouverneur dit tendre  la main ‘’aux collectivités locales et leurs représentants, les mouvements et association à caractère professionnel et les acteurs politiques afin de former une chaine de solidarité dans le cadre de la chaine des  valeurs  actives’’, a-t-il laissé entendre.

‘’ Je tiens à cœur la restauration de l’autorité de l’Etat dans la ville de Conakry, à travers l’assainissement pour éviter les maladies qui hantes les vies, l’électricité et la sécurité’’, a fait savoir M. Camara.

Fatoumata Keïta

Pour  Africaguinee.com

 

 

Créé le 25 mars 2014 17:15

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_