Gouvernance : Le “pessimisme“ et les “craintes“ de Sidya Touré…

23581
CONAKRY- L’ancien premier ministre et leader de l’Union des Forces Républicaines a porté un regard très critique sur les ambitions du gouvernement guinéen qui entend réaliser un taux de croissance de 4% en 2014, a appris Africaguinee.com.
 
« En 2010, on a enregistré une croissance dans l’ordre de 4%. En 2013 on est descendu à 2%, je ne vois pas comment ce gouvernement qui n’a pas encore changé de pratique de gestion va nous faire une croissance de 4,5%. Pour ce faire, il faudra booster le secteur privé, mais c’est le contraire que nous sommes entrain de vivre avec toutes ces sociétés qui sont fermées », a indiqué le leader de l’union des forces républicaines (UFR).
 
L’opposant estime que cette projection du gouvernement guinéen est « un vœu pieux ».  ‘’Nous savons qu’il ya des élections en vue et qu’ils (les ministres) vont utiliser les fonds publics pour les campagnes électorales comme ils l’ont fait lors des législatives. Mois je crains même qu’il y ait une récession de notre économie en 2014. Je dis que je ne voix pas un lendemain meilleur pour notre pays dans les deux ans à venir »
 
Parlant du décret du chef de l’Etat transmettant l’examen et l’adoption de la loi des finances 2014 au Conseil National de la Transition (CNT) l’ancien premier ministre dénonce une ‘’immixtion dans les affaires de l’Assemblée Nationale’’. « Il (le chef de l’Etat, ndlr) ne veut pas qu’il y ait un débat sur ce qui s’est passé au cours de l’année 2013 et sur ce qu’il compte faire en 2014. Je considère que le président de la République a fait une grave incursion dans l’institution’’, a fustigé M. Touré.
 
  Diallo Boubacar 1 
   Pour Africaguinee.com.
   Tel: (00224) 664 93 51 32
 
Créé le 24 décembre 2013 18:04

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

GAC recrute trois (3) superviseurs mine…

jeudi, 11 juillet 24 - 5:43 pm