Gouvernance : Le Gouvernement annonce des décisions…

alpha-conde-mamady-youla_1

CONAKRY-Le Gouvernement guinéen a pris un certain nombre de décisions ce jeudi 19 mai, en marge du Conseil des Ministres présidé par le Président Alpha Condé, au palais Sékoutouréyah.

 

     Parmi les décisions prises, par le Conseil des ministres figurent l’approbation de l’Accord conclu entre le Gouvernement guinéen et Rusky Aluminy et sa soumission à l’Assemblée Nationale. Le Conseil a aussi décidé de la mise en place d’une Commission Interministérielle chargée de diligenter l’audit de l’usine SALGUIDIA et la relance de ses activités. 

 

Lors de cette rencontre, le Chef de l’Etat a demandé au gouvernement d’appuyer les efforts du Ministère en charge des Affaires sociales pour lutter avec énergie contre les viols, les mariages précoces et l’excision. Il a particulièrement insisté sur l’implication des religieux et sur les sanctions exemplaires qui devraient être prononcées contre les auteurs de ces actes.

 

En ce qui concerne l’excision, la demande du Président Alpha Condé intervient après la sortie d’un rapport terrifiant de l’Organisation des Nations-Unies publié en avril dernier sur la Guinée, concernant les mutilations génitales féminines. Selon l'UNICEF, 97% des femmes âgées de 15 à 49 ans ont subi de telles pratiques ou une excision. Tant disque dans le monde, il y a eu un recul, précise l’ONU dans son rapport publié lundi 25 avril 2016, à Genève.

En Guinée, au total, 69% des femmes de 20 à 24 ans ont été excisées avant l'âge de 10 ans. Les excisions en groupe sont fréquentes mais les pratiques individuelles sont en augmentation, en raison de contraintes financières ou du risque de sanctions légales. Malgré l'interdiction depuis 2010 des mutilations dans des centres de santé, la médicalisation de cette pratique est en hausse. Contrairement à la plupart des pays où les mutilations génitales sont constatées, le nombre de femmes qui les soutiennent en Guinée progresse.

"La pression sociale est telle que les filles elles-mêmes expriment le souhait d'être excisées", souligne aussi le rapport. Le gouvernement a décidé de plusieurs législations et de sensibiliser le personnel judiciaire et de santé. Mais certains dirigeants continuent de soutenir les mutilations.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : 00224 655 311 112

 

 

 

Créé le 20 mai 2016 23:31

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces