Gouvernance en Guinée : Ces révélations de Cellou Dalein Diallo qui accablent le Pouvoir d’Alpha Condé…

Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG

CONAKRY- L’opposant guinéen Cellou Dalein Diallo a fait des révélations accablantes sur la Gouvernance du président Alpha Condé. Le leader de l’union des forces démocratiques de Guinée a révélé que  durant l’année écoulée, le Gouvernement a octroyé des marchés de gré à gré d’une valeur de huit cent millions de dollars US. Une facture de la mal gouvernance  que le pouvoir en place veut faire payer, selon l’opposant, aux pauvres citoyens.

« Malgré la misère actuellement qui prévaut dans les foyers, le Gouvernement a décidé d’augmenter les denrées de première nécessité.  Il refuse de réduire le prix du carburant à la pompe alors que le baril a perdu 70% de sa valeur. Chez nous, on n’a fait qu’une réduction de 15% », a déclaré Cellou Dalein Diallo, expliquant que si son parti,  l’UFDG a refusé de voter le volet recettes et dépenses de la Loi des finances 2016, c’est parce que le Gouvernement dans ses recettes,  a mis des taxes nouvelles appliquées aux denrées de premières nécessité. Ceci est la conséquence, selon Cellou Dalein Diallo, de l’impact de la mauvaise gouvernance  sur l’Economie.

« Le Gouvernement a fait des marchés de gré à gré qu’il a cachés aux partenaires, aux institutions de Breton Wood. Plus de huit cent millions  de dollars soit mille cinq cent cinquante deux milliards de francs guinéens de marché de gré à gré, octroyés au clan présidentiel pour financer la campagne et enrichir le clan. Lorsque  le fond monétaire et la Banque Mondiale ont vu ça, le Gouvernement s’est dit qu’il  faut trouver des ressources pour compenser », souligne le chef de file de l’opposition guiénenne.

Selon lui, le Gouvernement a mobilisé la Banque centrale pour octroyer des garanties aux bénéficiaires de ces marchés publics en violation flagrante des statuts  de cette institution financière. La revue avec le FMI n’a pas été conclue parce que, dit-il,  l’endettement, la planche à billet au niveau de la Banque centrale ont atteint mille huit cent  milliards en 2015.

« Cet argent est allé dans la poche de quelques individus. La population souffre, on demande aux consommateurs de payer ça dans la loi des finances. Nous avons refusé de voter ça parce qu’on ne peut pas obliger la population à payer la facture de la mauvaise gouvernance du Gouvernement », s’est justifié l’ancien Premier ministre. 

En plus de l’endettement, Cellou Dalein Diallo a révélé que les réserves de change ont chuté. Elles sont ainsi  passées de quatre mois d’importation au 31 décembre 2014 à un mois d’importation en décembre 2015. « On veut que ce soit le petit consommateur qui a déjà toutes les difficultés à joindre les deux bouts qui paie ça. Nous avons dit non », a déclaré l’Opposant.

Nous y reviendrons !

 

Diallo  Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 31 11 12

Créé le 9 janvier 2016 17:11

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

GAC recrute trois (3) superviseurs mine…

jeudi, 11 juillet 24 - 5:43 pm