Gassama Diaby avertit : « Bantama Sow répondra de ses propos… »

Khalifa Gassama Diaby, ministre guinéen de l'unité nationale et de la citoyenneté

DABOLA-Le ton est ferme, le message intransigeant ! Khalifa Gassama Diaby, le ministre guinéen de l’unité nationale et de la citoyenneté jure de traduire devant la justice son collègue des sports, de la culture et du patrimoine, Sanoussy Bantama Sow, qui dans une sortie tonitruante à Faranah a incité à la violence.  


Interrogé alors qu’il est en tournée de sensibilisation pour la paix, la justice et la cohésion nationale, à l'intérieur du pays, le ministre de l'unité nationale et de la citoyenneté a promis que Bantama Sow répondra de ces propos devant la justice et sera fiché. Lisez la réaction de Khalifa Gassama Diaby qui ne semble pas badiner sur sa promesse.

"Ces propos sont graves, encore plus graves de la part d'un représentant de l'Etat. Ces propos sont injustifiables et inacceptables, quand on sait à quel point la violence dans notre pays créé tant de victimes, de tristesses et de douleurs dans les familles et dans le pays. Avec leur cortège de frustrations et de sentiments d'injustices. Dès lors, le mécanisme de veille et de surveillance annoncé au nom du chef de l'Etat et du gouvernement au peuple, et dans les partis politiques, s'appliquera à l'auteur de cette vidéo qui circule dans les médias et sur les réseaux sociaux. Je veux parler des propos du ministre des sports et de la culture Bantama sow. Ces propos sont graves, antirépublicains et inacceptables.

Non seulement la justice sera immédiatement saisie par le pool d'avocats, mais aussi l'inscription sur le fichier de signalement destiné à l'information auprès de la CPI, pour ses besoins ultérieurs si nécessaire, est automatique et inévitable. Et ça sera fait! Je l'ai dit et je le redis, nous ne laisserons à personne d'opposer par des propos et des actes des Guinéens, des frères et des sœurs. Nous ne laisserons plus rien passer de ce genre de propos et d'attitudes, quelque soit l'auteur ou les auteurs. Personne n'est au-dessus des lois, personne,  qu'on soit membre du gouvernement ou pas, responsable public ou politique, simple citoyen ou agent de sécurité.

En tout état de cause, si on veut sauver ce pays, donner tout son sens aux lois et à l'Etat de droit, et bâtir une société de justice et une nation guinéenne paisible, juste et égalitaire, il faut mettre fin immédiatement et fermement à l'impunité et aux injustices que cela occasionne. Je prie et j'invite l'ensemble de nos concitoyens de quelque bord qu'il soit, à ne jamais soutenir, ni justifier ni défendre ces propos ni leurs auteurs.

Au nom de notre patrie commune, de notre nation commune et de notre peuple commun, je les invite à l'esprit de responsabilité, de vérité, de justice et de patriotisme. Personne ni rien ne méritent d'être mieux et plus défendus que la Guinée et la Nation. Oui je le rappelle la Nation est  plus grande que nous, nos partis politiques et toutes nos autres appartenances et intérêts singuliers, et elle mérite plus d'attentions, de protection et de défenses de ses valeurs.

Enfin j'invite l'ensemble de nos compatriotes, qu'ils soient en Guinée ou vivant à l'étranger de s'abstenir de tenir des propos haineux, violents et discriminants, pour sauver la Guinée et notre nation. Je redis ici, que les auteurs de ces propos seront poursuivis et fichés, qu'ils résident en Guinée ou à l'étranger. Quelques soient les auteurs. 

Nous devons cela à la Guinée et au peuple de Guinée dans son intégralité et dans sa totale dignité. Ce qui reste et demeure, c'est la nation guinéenne, ce trésor qui nous ait chère à tous et à toutes. Personne n’a le droit d’inviter des guinéens à s’en prendre à d’autres guinéens.  Cela est moralement et juridiquement inadmissible. S’il y a des problèmes et des victimes c’est à la justice de s’en occuper. Et  il revient à la justice de s’en occuper. Et il revient à la justice de prendre et d’assumer sa responsabilité devant le peuple et pour le peuple. Je les y invite au nom de la République et de ses valeurs », a réagi le ministre Diaby.

Le ministre de la l'unité nationale et de la citoyenneté, annonce qu’une autre vidéo d'un autre responsable politique est en cours authentification. Gassama Diaby promet que les mêmes règles seront appliquées à ce dernier s’il est prouvé que ce dernier a tenu des propos incitant à la haine.

Propos recueillis par Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le 22 février 2018 10:07

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

ECOBANK

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces