Fria : Les populations partagées entre “espoir“ et “désillusion“…

23094

 

FRIA- Depuis la fermeture de l’usine  d’alumine de Fria en 2012, les multiples tractations envisagées pour son redémarrage ont toutes échoués. Le personnel de  la  compagnie  minière RUSAL-Friguia  vit  dans une situation  difficile. De nombreuses familles  seraient à ce jour à l’abandon dans cette zone industrielle de plus de 120 mille habitants, a appris Africaguinee.com.
 
 ‘’Actuellement à Fria, on vit très mal,   il y a une sorte de paupérisation indéterminée, on vit du jour au lendemain. Avant-hier,  il y a une délégation qui est partie à Conakry pour  rencontrer les autorités guinéennes, pour pouvoir au moins nous situer sur notre statut. Mais,  jusqu’à présent il y a vraiment rien’’, a déploré Sylla  Ibrahima, employé  au  département groupe énergétique à l’usine de Fria, joint au téléphone par notre rédaction. 
 
Avant de poursuivre ses propos, M. Sylla  a dénoncé  leurs  mauvaises conditions de vie  qui restent pour le moment inchangeables, explique-t-il. ‘’ On vit de façon misérable, la dépense quotidienne aujourd’hui, on ne vit  que  sur  5000 francs. L’eau se fait  rare, il peut se passer trois à quatre jours sans eau. Tandis que le courant, c’est deux immeubles et l’hôpital qui en profitent’’.
 
Selon lui,  les autorités guinéennes doivent les situer sur leur sort  et  le payement de leurs arriérés de salaire.
 
‘’Si l’usine est réellement fermée, qu’on puisse avoir nos règlements, et si l’usine n’a pas fermé qu’on nous paye nos arriérés de salaires et qu’on reprenne le boulot. Tout le monde est là en train de vivre dans l’espoir, un espoir qui ne voit jamais le jour. Il y a  des familles ici, elles ne peuvent pas se déplacer, on vit dans l’impasse ça fait vingt mois ’’, s’est lamenté cet employé de l’usine au chômage.
 
En fin, il a lancé un appel  au gouvernement, ‘’de faire face à la situation de Fria et de leur dire la vérité. Car il semble qu’actuellement, ils sont dans l’oubliette“.
 
Interrogées, les autorités locales de Fria n’ont pas accepté de se prononcer sur le sujet. 
 
Il faut rappeler que c’est en avril 2012, que le personnel de Rusal Friguia s’est mis en grève en signe de protestation pour l’amélioration de leurs conditions de vie. Alors  Rusal Friguia a  suspendu ses activités, depuis les travailleurs se trouvent sans emploi et dans des conditions déplorables. 
 
Affaire à suivre…
 
  Bah Aissatou   
   Pour Africaguinee.com
   Tél. : (+224) 664 93 46 23
 
Créé le 14 novembre 2013 13:41

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

ECOBANK

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces