Fièvre Ebola en Guinée : Les partenaires s’inquiètent, Conakry tente de rassurer…

Ministre de la coopération, Koutoubou Moustapha Sanoh

CONAKRY- Après les mesures de restriction prises par Dakar et Ryad contre la Guinée suite à la présence du virus Ebola sur son territoire, Conakry tente de rassurer ses différents partenaires !


Pour parer à toute éventualité qui risquerait davantage d’isoler la Guinée, ce jeudi le ministre de la coopération internationale, Koutoubou Moustapha Sanoh était en conclave avec plusieurs diplomates accrédités en poste à Conakryn, a appris Africaguinee.com. Il était question d’échanger avec ces derniers de la situation actuelle de l’épidémie de la fièvre hémorragique virale.  Moustapha Koutoubou Sanoh a assuré à ses interlocuteurs que toutes les mesures nécessaires sont prises pour freiner cette épidémie, qui a déjà tuée 86 personnes sur 136 cas détectés.

 Parlant de fermeture des frontières terrestres entre la Guinée et le Sénégal, M. Sanoh a expliqué que le ministre de la santé de Guinée et celui du Sénégal étaient en contact, et qu’ils auront une rencontre pour mettre fin à ‘’cette situation que un peu gênante. Je suis sûr et certains que les guinéens qui veulent rentrer chez eux pourront le faire. C’est une mesure temporaire et préventive. Nous allons continuer sur les voies diplomatiques pour mettre fin à cette situation’’, a promis le ministre de la coopération.

En ce qui concerne la décision du Royaume d’Arabie Saoudite, de refuser des visas  aux futurs pèlerins guinéens, Moustapha Koutoubou Sanoh dira que  ‘’si dans trois ou quatre mois, les choses ne s’améliorent pas, nous guinéens mêmes, nous avons intérêt de gérer ce problème avant qu’on aille en Arabie Saoudite’’.

A en croire au ministre Sanoh, c’est le rapport de l’OMS (organisation mondiale de la santé)  qui va mettre fin aux mesures que certains pays ont prises par rapport à cette fièvre. Toutefois, il dit comprendre et respecter la décision de ces pays. En attendant, il demande à la population de ne pas paniquer.

Le dernier bilan global annoncé par les services sanitaires, 137 cas suspects pour 86 décès ont été enregistrés à  ce jour. La répartition est la suivante : Guéckedou (81 cas, 59 décès), Macenta (27 cas, 14 décès), Kissidougou (9 cas, 5 décès), Dabola (3 cas, 2 décès), Dinguiraye (1 cas, 1 décès), Conakry (16 cas, 5 décès).

Au total, 86 prélèvements ont été effectués au laboratoire, parmi lesquels 45 se sont révélés positifs au virus EBOLA (de Décembre au 2 Avril 2014). Des cas positifs enregistrés à Conakry (14  cas), Guéckédou (19 cas), Macenta (11 cas) et Dabola (1 cas). Plus loin, on précise par ailleurs que sur 86 prélèvements effectués et soumis au laboratoire, 45 se sont révélés positifs au virus EBOLA de Décembre au 2 Avril 2014. Conakry, la capitale, il y a 14  cas, Guéckedou 19 cas, Macenta 11 cas et Dabola 1 cas.

 

Boubacar 1 Diallo

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 664 93 51 32

Créé le 5 avril 2014 22:07

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces