Fièvre ébola: Après la forêt, Conakry touchée…

he_alpha_conde_president_of_the_republic_of_guinea_9041605052

CONAKRY-Au moins 59 personnes ont péri depuis le déclenchement de l’épidémie de fièvre Ebola, selon un nouveau bilan, publié samedi 22 mars, par les services de santé guinéens. Présente dans le sud de la Guinée depuis le 9 février, la maladie frappe désormais la capitale Conakry.

"Sur les 80 personnes ayant contracté la maladie à ce jour en Guinée, notamment à Macenta, Guéckédou, et Kissidougou en région forestière et tout dernièrement à Conakry, au moins 59 sont mortes", indique l'Unicef dans un communiqué, qui fait état de trois enfants tués pour l'instant. Le précédent bilan officiel faisait état de 34 morts.

Les autorités débordées

Des examens faits à Lyon, en France, ont permis d'établir qu'il s'agit de la fièvre Ebola, a indiqué à l'AFP le Dr Sakoba Kéita. "Dans la journée d'hier (vendredi) nous avons eu les premiers résultats venus de Lyon qui nous ont annoncé la présence du virus de la fièvre Ebola comme étant à l'origine de cette flambée de fièvre fébrile en Guinée forestière (sud, ndlr) principalement", a-t-il déclaré.

Le virus Ebola se manifeste par une poussée de fièvre, des diarrhées, des vomissements, une fatigue prononcée et parfois un saignement. Il figure parmi les plus contagieux et mortels chez l'homme, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Il n'existe aucun traitement ni vaccin.

Les autorités guinéennes peinent à faire face à l'épidémie.

¨"Nous sommes débordés sur le terrain, nous luttons contre cette épidémie avec les moyens du bord, avec le concours des partenaires (OMS, MSF, UNICEF, etc..), mais sachez que c'est difficile, mais nous y parviendrons", a expliqué le Dr Keita.

AFP

Créé le 23 mars 2014 18:55

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces