El hadj Bano Bah: « La disparition d’El hadj Ousmane Fatako est une perte pour la Guinée… »

Elhadj Mamadou Bano Bah, khalife Général du Foutah

LABÉ- La triste nouvelle est tombée tard la nuit. Elhadj Ousmane Fatako Baldé connu sous le célèbre sobriquet « Sans loi » a tiré sa révérence tard la nuit du dimanche 26 mars 2023. L’information s’est propagée comme une trainée de poudres. Les messages de tristesse empreints de compassion inondent les réseaux sociaux. Suite à cette disparition, votre quotidien électronique a joint certains sages du Foutah qui l’ont connu et côtoyé.

Elhadj Bano Bah, le Khalife du Fouta et Elhadj Sarifou Barry, l’autorité morale de Dalaba, reconnaissent en cet illustre disparu, un homme audacieux, social très proche des siens et qui a donné les derniers instants de sa vie à la communauté Haali Pular.

Le Khalife du Foutah est affecté par la triste nouvelle. Elhadj Mamadou Bano Bah réagit avec beaucoup de philosophie.   « La fin des jours et le retour à son créateur… c’est ça le vrai comportement de la vie. La disparition de Elhadj Ousmane Baldé est une perte pour la Guinée, l’Afrique et le monde entier. C’est loin d’une simple perte familiale. Elhadj Ousmane au-delà de son commerce dans lequel il est mieux connu, les derniers instants de sa vie il les a consacrés à la promotion à la Guinée, aux affaires sociales au rayonnement des Haali pular. 

Nous prions le bon Dieu de le pardonner et à chacun de faire autant. Elhadj Ousmane n’est pas mort, il s’est éclipsé, ses œuvres restent là encore. Le monde entier sait que Elhadj Ousmane a été un homme puissant. Il a aidé beaucoup de personnes dans le vrai sens du terme. Que le bon Dieu lui accorde le paradis éternel », a réagi le Khalife du Fouta avec une voix attristées.

Elhadj Sarifou Barry abonde dans le même sens, rappelant tout d’abord comment il a connu le défunt : « J’ai connu Elhadj Ousmane quand j’étais adolescent, lui déjà jeune. Depuis très jeune, il était très attaché au commerce pour chercher son quotidien. Il est connu pour son courage, son audace. Il est connu aussi pour avoir pris son temps pour défendre le Fouta et la Guinée, mais surtout la communauté Haali-pular. Un homme qui dit tout haut ce qu’il pense sans détour. Tout ce qui est affaires sociales, il est toujours devant. Pendant la révolution, il a été le seul homme nanti, grand commerçant qui n’a pas fui le pays. Il a refusé l’exil.

Même dans les années 1975 quand le commerce a été interdit en Guinée, Elhadj Ousmane a résisté à tout ça, il s’est accroché jusqu’au retour du commerce. Il n’a pas bougé du tout. Le Coup-d ’Etat militaire de 1984 l’a trouvé ici, les autres sont aussi sont rentrés le trouver sur place avec le vent de liberté qui a soufflé en Guinée. Tout ça prouve son courage, son audace et son patriotisme. Il a résisté à tous les régimes politiques. C’est un grand plier qui s’affaisse. Nos condoléances les plus attristées. Que le miséricordieux le conduise au paradis », témoigne Elhadj Sarifou Dalaba Barry, secrétaire préfectoral de la ligue islamique de Dalaba.

A suivre…

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Tél : (+224) 664 93 45 45

Créé le 27 mars 2023 12:24

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,