Etat d’urgence sanitaire en Guinée : Les explications du président Alpha Condé…

Président Alpha Condé

CONAKRY- A cause de la gravité de l’épidémie Ebola, qui frappe son pays, le président guinéen Alpha Condé a décrété ce mercredi l’état d’urgence sanitaire, pour tenter de stopper cette maladie qui a fait près de 400 morts en Guinée. Face à la psychose que pourrait prendre cette mesure,  le Chef de l’Etat a pris les devants, pour expliquer à ses compatriotes le concept  ‘’Urgence sanitaire’’, a constaté Africaguinee.com. 


Lundi dernier, lors de sa conférence de presse, le président de la République s’est longuement attardé sur cette question. Vraisemblablement pour éviter tout amalgame avec l’état d’urgence militaire. Nous vous proposons cet extrait de son intervention sur le concept état d’urgence sanitaire.

« C’est quoi l’Etat d’urgence sanitaire ? C’est toutes les mesures qui renforcent l’aspect sanitaire. Je l’ai  expliqué aux médecins, même si quelqu’un vient pour dire qu’il a mal à la tête, pour l’examiner, il faut mettre les gans. Ensuite, quand ils terminent, il faut se laver les mains avant d’examiner un autre malade. C’est la première mesure d’urgence sanitaire. Il faut que systématiquement que tout le corps médial prennent cette habitude tant qu’on n’a pas fini Ebola dans les trois pays. Donc, il faut mener une très grande campagne au niveau du corps médical.

Pour renforcer la lutte, j’ai demandé à l’Union Européenne, 100.000 tenues, gans et autres. On va sensibiliser l’ensemble des médecins pour leur expliquer qu’il est nécessaire de prendre les précaution même si quelqu’un a le palu, ou bien même si quelqu’un meurt d’accident de voiture, que la Croix Rouge vienne préparer le corps avant de le toucher. Ensuite il faut expliquer aux gens de prendre un certain nombre de mesures hygiéniques et que même s’ils ressentent une fièvre d’aller tout de suite à  l’hôpital.

Il ne s’agit pas de faire l’Etat d’urgence qui a une connotation militaire. Et, ça n’a aucun intérêt. Nous, nous n’avons pas fermé les écoles, il n’y a pas eu d’incidents, tous les examens se sont bien passés. Evidemment chaque Etat est libre de prendre les mesures qu’il veut. Mais l’OMS (organisation mondiale de la santé) a toujours déconseillé de fermer les écoles et, elle a déconseillé même que les Etats limitent les voyages. Donc, nous, on ne va pas prendre l’Etat d’urgence, mais c’est l’Etat d’urgence médicale.

Sur les 17 points de nos frontières, nous avons exigé qu’il y ait des kits, nous avons exigé qu’il y ait des kits à tous les débarcadères. C'est-à-dire que si  quelqu’un vient qu’on ait les moyens de prendre sa température, s’il n’a rien, on le laisse passer. S’il a une fièvre, il faut tout de suite l’isoler. C’est ce qui est le plus important. Donc, il s’agit de l’Etat d’urgence sanitaire, c'est-à-dire, de prendre  toutes les mesures sanitaires qu’il faut. Voilà concrètement les mesures qu’il faut prendre que moi j’appelle Urgence sanitaire ».

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 655 31 11 12

Créé le 14 août 2014 16:42

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

ECOBANK

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces