Espace Cedeao : La force anti-putsch bientôt sur les rails…

BISSAU-Les chefs des armées des Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) travaillent d’arrache-pied pour la mise en place de la force régionale chargée de lutter contre le terrorisme et les coups d’Etat.


C’est dans ce cadre qu’une réunion des chefs d’opérations militaires, des chefs des Renseignements et des chefs des logistiques des armées des pays membres de l’organisation sous-régionale, s’est ouverte ce jeudi 09 mars dans capitale bissau-guinéenne.

Suspendus des instances décisionnelles de la Cedeao, la Guinée, le Mali, le Burkina Faso ne prennent pas part à ladite rencontre, a appris Africaguinee.com.

Le lundi 13 mars prochain, une autre réunion cruciale est prévue à Bissau, a-t-on appris. Les Chefs d’État-Major de la Défense des pays membres de l’organisation régionale se réuniront dans la capitale Bissau-guinéenne pour peaufiner des stratégies à mettre en place en vue lutter efficacement contre le terrorisme et les coups d’Etat, deux fléaux qui gangrènent la région ouest-africaine.

« Il est nécessaire de mettre en place une force militaire capable de neutraliser les forces négatives, afin de protéger les populations et leurs biens, mais aussi de sécuriser les infrastructures souvent visées par des terroristes », a laissé entendre hier jeudi le Général Biagué Na Ntan, chef des armées de Guinée-Bissau, pays lusophone qui a connu plusieurs coups d’Etat depuis son indépendance. Ce haut chef militaire préside aussi le Comité des Chefs d’État-Major de la CEDEAO.

Face l’hydre du terrorisme et la multiplication des coups d’Etat en Afrique de l’Ouest, les dirigeants de l’autorité sous-régionale ont décidé lors du sommet d’Abuja le 04 décembre dernier, de mettre en place une Force en attente de la CEDEAO (FAC).

Depuis, les chefs militaires des pays membres de la CEDEAO ont le pied à l’étrier pour présenter des propositions concrètes pour la matérialisation de cette volonté de Macky Sall, Alassane Ouattara, Sissoco Embalo, Nana Akufo Addo et compagnie.  Le 19 décembre dernier, ils s’étaient déjà réunis dans ce sens.

Selon la Cedeao, la FAC est une force multidisciplinaire composée de militaires, de policiers et de civils issus des États membres de la CEDEAO. Elle met à disposition du personnel pour les missions et opérations de soutien à la paix régionales et continentales.

A suivre…

Focus Africaguinee.com

Créé le 10 mars 2023 17:23

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces