Entreprenariat féminin : 300 femmes et filles du corridor Trans-guinéen à l’école de la Fondation Jamila

FORECARIAH- La Fondation Jamila a lancé ce lundi 30 octobre 2023 un programme de formation professionnelle visant à former 300 femmes et filles à travers la Guinée. Cet important programme a été financé par Rio Tinto. La cérémonie de lancement officiel de cette formation a eu lieu à Sengueélen, un district relevant de la sous-préfecture de Maferinya, dans la préfecture de Forécariah.


Ce projet pilote de formation posera les bases d’un déploiement plus large dans d’autres régions, en particulier le long du corridor de développement Trans-guinéen qui s’étend du site du projet Simandou à proximité de Beyla jusqu’à Forecariah.

Ces jeunes femmes et filles, âgées de 14 à 34 ans, vivant dans les zones rurales des communes de Beyla, Nzérékoré, Faranah, Kissidougou et Forecariah, bénéficieront d’une formation complète de six mois, dispensée par la Fondation Jamila, un acteur de premier plan dans ce domaine en Guinée.

Dans son discours de circonstance, la Directrice exécution des projets départementals, économique, régional de Rio Tinto a affirmé que les formations qui seront dispensées permettront aux participantes d’acquérir de nouvelles compétences.

« Les formations dispensées permettront aux participantes d’acquérir de nouvelles compétences non seulement pertinentes pour le secteur minier, mais également pour les nombreuses autres industries qui émergeront grâce au projet Simandou. Cette initiative met l’accent sur des compétences pratiques dans divers domaines tels que l’agriculture (production alimentaire, conditionnement et transport), la fabrication de vêtements (couture d’uniformes et d’équipements de protection personnels), la gestion écologique et le recyclage, la saponification ainsi que la logistique et le contrôle de la qualité », a expliqué madame Cindy Wilhelm avant revenir sur l’objectif visé par Rio Tinto à travers cette formation.

« A travers ce projet, Rio Tinto vise à maximiser les chances des femmes d’accéder à l’emploi dans les régions où l’accès à l’éducation est actuellement entravé. En parallèle, cette initiative offrira des formations en entrepreneuriat, en éducation financière, des opportunités de réseautage et un accès aux marchés et au financement pour soutenir les jeunes femmes entrepreneures. Les formations seront menées par la Fondation Jamila, suivant les meilleures pratiques issues de l’expérience terrain et s’appuyant sur l’approche d’Initiative Personnelle en entrepreneuriat et en renforcement de la confiance en soi. Des partenariats seront également établis avec des entreprises locales afin de concevoir des formations répondant à leurs besoins spécifiques, contribuant ainsi à pallier les lacunes en compétences tout en renforçant la formation professionnelle et technique locale », a ajouté madame Cindy Wilhelm.

La Fondatrice de la Fondation Jamila, a quant à elle exprimé ses sentiments d’avoir pu collaborer avec la société Rio Tinto et s’est engagée à accompagner les bénéficiaires de projets.

« Nous sommes enthousiastes à l’idée de collaborer avec Rio Tinto pour soutenir le développement économique du corridor transguinéen en formant les jeunes femmes résidant dans les villages environnants. La Fondation Jamila s’engage à créer un environnement d’apprentissage inclusif célébrant la diversité et garantissant aux jeunes femmes des opportunités qui changeront leur vie.

En fournissant aux bénéficiaires les compétences, les connaissances et la confiance nécessaires pour créer un avenir meilleur pour elles-mêmes et leurs communautés, nous visons à doter les jeunes femmes de compétences tangibles qui amélioreront non seulement leur employabilité, mais qui renforceront également leur estime de soi et leur esprit entrepreneurial », a fait savoir madame Hann Djenaba Keita.

Dans sa prise de parole également, le préfet de Forecariah a formulé des remerciements à l’endroit de la société Rio Tinto ainsi que pour la Fonction Jamila pour cette belle initiative. Le colonel Mahamed 5 Camara a aussi demandé aux femmes bénéficiaires de cette formation d’être à la hauteur de toutes les attentes.

« Avant tout d’abord, nous remercions la Fondation Jamila et Rio Tinto pour cette belle initiative à l’endroit des femmes et filles de cette préfecture. Mais, nous demandons aux femmes d’être à la hauteur de leurs attentes et encore protéger ce centre de formation et tous les matériaux qui y trouvent », a lancé le colonel Mahamed 5 Camara.

De son côté, avant de remercier Rio Tinto et la Fondation Jamila pour cette belle initiative, la porte-parole des bénéficiaires de Sengueélen a pris l’engagement qu’elles ménageront aucun effort pour relever le défi.

« Nous les femmes de Sengueélen saluons à juste titre cette initiative de Rio Tinto et la Fonction Jamila. Donc, nous comptons relever le défi en suivant ces formations. Parce qu’après on peut être autonome et si on est autonome on peut aider nos maris », a promis M’hawa Cissé.

Mamadou Yaya Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le 31 octobre 2023 12:48

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces