Enlisement du processus électoral en Guinée : Ce qu’en pense Faya Milimono…

faya_millimono

CONAKRY- Alors que l’imbroglio continue de plus belle autour des résultats des législatives du 28 septembre, le président du Bloc Libéral (BL) dont le parti s’était désisté à ce scrutin, pointe un doigt accusateur sur l’institution chargée d’organiser les élections en Guinée qu’il qualifie ‘’d’incompétente’’ et le parti au pouvoir qu’il accuse d’avoir ‘’fraudé’’ dans plusieurs circonscriptions, a appris Africaguinee.com. 

‘’Ce qui se passe aujourd’hui à Conakry, c’est ce qui s’est passé dans toutes les circonscriptions à l’intérieur du pays. La seule différence, c’est qu’ici,  il y avait des gens pour contrôler et limiter les dégâts, mais la fraude, la falsification des chiffres ça s’est fait partout,  dans toutes les circonscriptions à l’intérieur du pays’’, a déclaré ce matin Dr Faya Milimono au micro de notre reporter.

Si l’opposition avait des représentants ou bien s’il y avait des observateurs étrangers à l’intérieur comme à Conakry, le Rpg-arc-en-ciel ne gagnerait pas plus de cinq circonscriptions, estime l’opposant.

Faya Milimono rappelle que : ‘’au moment où nous (le BL) alertions les uns et les autres que les élections ne seront pas propres et qu’il ne fallait pas se fier aux déclarations fantaisistes de la CENI qui disait que techniquement, politiquement, administrativement et financièrement qu’elle était prête, alors que non seulement elle est incompétente techniquement, nous avions dit qu’il ne fallait pas aller à ces élections, sinon, on cautionnerait l’implantation d’une dictature en Guinée. Nous ne sommes pas fiers parce qu’à chaque fois qu’en pareil circonstance nous avons eu raison, c’est le peuple qui souffre, c’est pour cette raison qu’aujourd’hui encore, on est en train de réfléchir à une solution de sortie de crise’’.

Plus de deux semaines après la tenue du scrutin, la CENI peine toujours à donner les résultats provisoires définitifs de ces élections. Il reste encore la commune de Matoto qui est la plus grande circonscription électorale du pays avec  plus 440.000 inscrits. Il y a une cacophonie sur fond de soupçon de fraude qui règne au sein de la commission de centralisation.

La communauté internationale par la voix du représentant spécial de Secrétaire Général des Nations-Unies en Afrique de l’Ouest, Said Djinnit a demandé à la CENi de publier les résultats avant mardi (à moins de 24 heures).

Quant à l’opposition, bien qu’elle ait toujours un regard particulier sur ce qui se passe dans la commune de Matoto, elle persiste sur l’annulation pure et simple de ce scrutin.

  Diallo Boubacar 1
   Pour Africaguinee.com
   Tel: (00224) 664 93 51 32

 

Créé le 14 octobre 2013 20:01

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces