Energie : Vers la réalisation d’un projet « d’envergure » pour l’Afrique de l’Ouest…

omvs

CONAKRY-  Les quatre pays membres de l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal-(OMVS) entendent conjuguer leurs efforts pour redynamiser  le secteur énergétique dans cette zone traversée par le fleuve Sénégal. C’est dans ce cadre que la 68ème session ordinaire du Conseil des Ministres de l’Organisation, s’est ouverte ce 15 janvier 2016 à Conakry, a constaté Africaguinee.com.

Confrontés au déficit Energétique,  la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal, sous les auspices du Haut Commissaire de cette organisation sous-régionale, Kabinet Komara ont planché sur la mise en œuvre des projets de complexes hydroélectriques.

L’objectif principal de la session est d’examiner les programmes d’activités des budgets 2016 du Haut Commissariat et des Sociétés  de gestion.  A savoir : SOGED (Société de gestion  du barrage de Diama), SOGEM (Société de gestion du barrage de Manantali), SOGENAV (Société de gestion pour la navigabilité du fleuve Sénégal).  

Le conseil statuera sur un certain nombre de points relatifs à la mise en œuvre des projets de complexes hydroélectriques de Gouina et de Koukoutamba.

Lors de la  cérémonie d’ouverture, Kabinet Komara, a indiqué  que cette séance s’inscrit dans le cadre des pratiques  de son  organisation pour évaluer le travail accomplit et définir les directives pour le futur.

‘’ C’est un moment important pour la vie de l’OMVS. Nous voudrions dorénavant développer une culture de résultats dans un esprit de cohérence et de diligence.  Dans le domaine de l’énergie, nous sommes heureux d’annoncer la nouvelle approche décidée par la conférence des chefs d’Etats et de gouvernements, relatif au barrage de Koukoutamba (Tougué, ndlr). Ce barrage qui sera lancé bientôt constituera le premier  ouvrage énergétique en territoire guinéen. Il produira environ 500 Mégawatts.  Il produira environ 300 Mégawatts d’énergie sur le fleuve Bafing près de Tougué en Guinée, et desservira la République de Guinée, le Mali, le  Sénégal et la Mauritanie, tous membres de l’OMVS’’, a développé le Haut Commissaire de cette organisation sous-régionale.

Selon  le Ministre guinéen de l’Energie, Cheik Talibé Sylla, ces réalisations dans le domaine énergétique en cours dans la zone de l’OMVS, vont renforcer l’offre en énergie propre et bon marché  dans la sous région Ouest Africaine.

Mohamed Salem Oul Béchir, président en exercice du conseil des Ministres de l’OMVS a exhorté tous les acteurs à évaluer le chemin parcouru, les acquis indéniables et les éventuels risques susceptibles de ralentir l’essor de l’OMVS.

 ‘’ J’espère que la présente session nous permettra de surmonter certains obstacles et de tirer les enseignements des défis de l’année 2015. Elle sera l’occasion d’évaluer le chemin parcouru et de donner des directives idoines pour baliser la voie pour 2016’’, a souhaité le Ministre Mauritanien du Pétrole et de l’Energie et des Mines.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel: (+224) 655 31 11 13

 

Créé le 15 janvier 2016 19:47

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

logo-fondation-orange_3

Avis d’appel d’offre ouvert…

mercredi, 15 mai 24 - 11:36 am