Emeutes à Conakry : Le gouvernement guinéen parle “d’infiltration“…

Premier ministre Mohamed Said Fofana

CONAKRY- Le gouvernement guinéen a haussé le ton ce mardi face aux violences survenues dans plusieurs quartiers de la haute banlieue de Conakry ayant causé plusieurs cas de morts, de nombreux blessés et des dégâts matériels importants, a appris Africaguinee.com.

Dans son intervention ce mardi soir sur les antennes de la télévision nationale, le chef du gouvernement guinéen, Mohamed Said Fofana a estimé que les manifestations enregistrées n’ont rien à voir avec le problème d’électricité dans les foyers. C’est pourquoi, soutient t-il, “les manifestations d’aujourd’hui ont été infiltrées. Certaines personnes qui ne sont nullement concernées par les coupures d’électricité sont venues manifester. La manifestation d’aujourd’hui n’a rien à voir avec le manque de courant“ a déclaré le premier ministre guinéen à la télévision nationale.

Selon le haut commandement de la gendarmerie nationale, les violences de ce mardi 18 février 2014 ont causé la mort d’au moins deux personnes et de nombreux blessés. Face à cette situation, le gouvernement guinéen n’entend point reculer. Le premier ministre Mohamed Said Fofana a prévenu dans son intervention que “Le gouvernement ne lésinera plus sur les moyens légaux pour faire respecter la loi. Tous ceux qui seront pris en flagrant délit sera poursuivi.’’

 

SOUARE Mamadou Hassimiou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 664 93 51 31

Créé le 19 février 2014 10:19

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: