Embalo : « Les gens interprètent mal certains de nos propos… »

Umaru Sissoco Embalo, le président en exercice de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) vient de soutenir que les « propos racistes » du président tunisien Kais Saied ont été mal interprétés. Le dirigeant de Guinée Bissau qui était de passage, mercredi 08 mars dans la capitale tunisienne s’est livré à un exercice plutôt délicat, au palais de Carthage devant le dirigeant de ce pays du Maghreb.


« Les gens interprètent mal certains de nos propos. Cela m’est arrivé. Mais avec cet entretien, je vais assurer que la Tunisie est un pays d’accueil de nos frères africains », a déclaré le président en exercice de la Cedeao.

Umaru Sissoco Embalo rappelle que beaucoup de subsahariens, particulièrement de la zone géographique ouest-africaine, se trouvent en Tunisie. Il justifie sa présence par le fait qu’il dirige actuellement de la Cedeao.

« Je vais transmettre cette clarification à certains chefs d’Etat de la Cedeao pour leur dire qu’il y a eu une mauvaise interprétation de vos propos. Des fois même, les populations pensent que nous sommes responsables de certaines situations qui se passent, elles en profitent », a-t-il déploré.

M. Embalo indique qu’indépendamment de « nos couleurs de peau, nous sommes tous du même continent ». Il affirme aussi qu’il ne peut pas croire que Kais Saied président du pays de Bourguiba, peut être « xénophobe ou raciste ». « Ce n’est pas parce qu’il y a une différence de couleur de peau qu’on peut dire qu’on peut nous distinguer », a-t-il martelé.

Focus Africaguinee.com

Créé le 9 mars 2023 20:21

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces