Ebola : Un député demande la fermeture des frontières avec le Libéria et la Sierra Léone

g7a38

CONAKRY-  Afin de contenir la propagation de la fièvre hémorragie virale Ebola, en Guinée, le député Holomo Koni Kourouma invite l’Etat guinéen à fermer les frontières avec la Sierra-Leone et le Liberia, a constaté africaguinee.com.

Au cours d’une conférence de presse qu’il a animé mercredi à Conakry, le Secrétaire Général de l’Union Guinéenne pour le Développement et  la Démocratie (UGDD)  a indiqué que  la forte progression de l’épidémie  Ebola est liée  à l’ouverture  des frontières de la Guinée avec  la Sierra Leone  et  surtout  le Liberia (deux pays  fortement  touchée par l’épidémie, ndlr).   Ces  derniers temps, dit-il,  les cas d’Ebola enregistrés en Guinée sont souvent  des venants  de ces deux pays.  Pour  sécuriser   la vie des guinéens qui est aujourd’hui menacée, M. Kourouma a interpellé le gouvernement guinéen à prendre ses responsabilités.

Honorable Kony Kourouma  pense que  la Guinée devrait fermer hermétiquement ses  frontières. Selon lui, envoyer  une équipe médicale au Liberia qui a enregistré plus de 1000 morts est  la meilleure façon d’être solidaire à ce pays.

Dans ses explications, le député de l’UGDD déclare que la Guinée ne doit pas compter seulement sur les bailleurs de fonds. L’Etat doit  faire d’Ebola ‘’une priorité budgétaire’’. A l’en croire, aujourd’hui, le centre de Guéckédou est submergé de malades.  Avec le cas du Liberia qui est à niveau critique,   le député prévient qu’il y a une bombe qui s’apprête à éclater dans ce pays.

Le député Kony Kourouma déplore que  certaines personnes contacts sont abandonnés aujourd’hui dans la nature,  alors qu’elles devraient être mises en quarantaine jusqu’à ce qu’on connaisse leur état de Santé.

Comment mettre  Ebola hors de la Guinée en un mois?

 Le député Holomou Koni Kourouma  a proposé 10 mesures à savoir :

La fermeture des frontières et points de passage avec le Liberia et la Sierra-Leone, mobiliser toutes les ressources de l’Etat pour les concentrer sur la lutte contre Ebola, faire appel à tous les médecins et infirmiers présents en Guinée pour les impliquer dans la lutte en les déployant dans les localités touchées, renforcer la surveillance des personnes contacts  d’Ebola,  décréter deux jours de lutte contre Ebola.

Ensuite,  convoquer une session extra ordinaire de l’Assemblée nationale pour la lutte contre Ebola, faire appel à une contribution de tous les guinéens qui sera gérer par le comité de crise, améliorer la prise en charge des malades ou cas suspects d’Ebola dans les centres de traitements, mettre dans chaque préfectures et communes touchées un comité  de lutte contre Ebola et mobiliser les leaders d’opinions des localités affectées  pour la sensibilisation.

BAH Aïssatou

Pour africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

Créé le 11 septembre 2014 12:06

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces