Ebola : Jean Marc Téliano fustige le comportement des autorités locales et explique l’origine des heurts en forêt…

j_m_t

CONAKRY-Le président du parti  Rassemblement pour le Développement Intégré de Guinée (RDIG) a fustigé cette semaine le comportement des autorités locales dans la gestion de la fièvre Hémorragique virale, Ebola en Guinée. Pour Jean Marc Téliano, s’il y a eu des heurts dans certaines localités de la forêt, c’est parce que ceux qui font la sensibilisation des citoyens mélangent politique et  maladie, a appris Africaguinee.com.


Explication…

Des dons de l’opposition rejetés…

« J’ai envoyé des équipes avec plus 1000 kits à Guéckédou et Macenta, les deux préfectures durement atteintes par l’épidémie. J’ai des équipes qui sillonnent là-bas. Mais je fustige le comportement des autorités à la base parce  que j’ai envoyé 300 cartons de savons, 300 flacons de sureau et d’eau de javel pour les premières mesures préventives des populations à la base. La délégation est allée remettre ces kits aux autorités à la base, mais ils ont été rejetés tout juste parce que c’était un don qui a été fait au nom de l’opposition républicaine. Alors que les autres donateurs tels que le RPG et les ONG avaient procédé de la même façon que nous.

Pourtant la maladie ne fait pas de différence entre  les obédiences politiques…

C’est par après que j’ai donné des instructions en ma qualité de fils du terroir et en ma qualité d’élu du peuple de distribuer les kits aux populations. C’est ce qui fut fait.

Alors, ce n’est pas parce que nous sommes de l’opposition qu’on ne se soucie pas du peuple. La maladie n’a pas de frontière, elle ne fait pas de différence entre  les obédiences politiques. Les leaders d’opinion de chaque contrée doivent être associés dans la sensibilisation des populations, mais si on prend des personnes qui sont à la solde d’un parti, il n’y aura pas de résultats.  

L’origine des heurts en forêt…

Mes collaborateurs peuvent témoigner. Il y a eu des gens de la mouvance qu’on a pris pour aller sensibiliser à Gueckedou, mais il y a eu des problèmes dans les sous-préfectures. Quand on part sensibiliser  les populations sur une épidémie, vous ne devez pas associer la politique. Mais si vous allez dans un village dire aux citoyens qu’il n’y a personne qui peut les aider à éviter l’épidémie si n’est pas Alpha Condé, c’est une insulte aux fils de cette contrée. C’est pourquoi il y a eu toujours des heurts, parce qu’ils n’étaient pas partis dans le cadre de la sensibilisation ».

Le dernier bilan communiqué par les autorités sanitaires de Guinée fait été de 460 morts depuis le déclenchement de la maladie, Ebola.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224)655 31 11 12

Créé le 31 août 2014 14:20

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces