Ebola en Guinée : Qu’en est t-il de la décision d’interdiction de vente de viande de brousse ? (Reportage)

viande_de_boru

CONAKRY-Alors que  la vente et la consommation de la viande de brousse est interdite par  le gouvernement, à cause de la maladie de la fièvre Ebola qui sévit en Guinée, certains marchés de la haute banlieue de Conakry  continuent de commercialiser cette viande,   a constaté  sur place africaguinee.com.


C’est le cas au marché de Yimbaya Tannerie  sise dans la commune de Matoto. Selon le constat fait par notre reporter en ces lieux, des  viandes de singe séchées sont étalées en des tas sur des tables par des groupes de femmes vendeuses. A l’arrivée des clients ces étalagistes, dans la volée, lancent des prix  qui varient  de 10 mille à  50 mille francs guinéens, en fonction de la quantité.

Interrogée, une  femme vendeuse s’est mise en colère, et  s’est juste  contentée de dire qu’elle a ‘’beaucoup parlé donc,  elle n’a rien à dire’’.

Une autre assise juste à côté de la  première, avec un silence de cimetière,  n’a pas daigné commenter  ce sujet. Le client qui était venu acheter, n’a non plus pas voulu se prêter à nos  questions.

Interrogé sur les conséquences réelles d’être en contact avec la viande de  brousse surtout le singe ou  de le  consommer,  le directeur de la prévention au ministère de la santé est perplexe. Il  explique que  « Théoriquement la viande de singe, il y a les risques d’avoir la fièvre Ebola ». Mais en écoutant les scientifiques, ‘’les viandes de singes séchées qui arrivent à Conakry parce que la viande  fraiche est rare, on dit que le soleil qu’on a là,  ça tue le virus. L’action du feu tue  le virus,  dit qu’il est très fragile. Ça ne peut même pas résisté à la température ambiante », déclare Docteur  Sackoba Keita. 

« La plupart des viandes de singes viennent  du Foutah… »

Selon Dr Keita,  la plupart des viandes de singes viennent  du Foutah parce que c’est la zone où il y  a plus de singes, dit-il, ‘’en forêt il n’y a plus de singe là bas’’.

Le directeur de la prévention au ministère de la santé a fait savoir ensuite que la viande de brousse qui pose plus de risque de contamination pour la population, c’est la chauve souris. Car, explique t-il, ‘’le seul réservoir, c'est-à-dire un animal qui héberge   le virus et lui-même il ne fait pas la maladie et ne rend pas malade l’animal,  c’est la chauve souris qu’on consomme en forêt que nous nous pensons être à la base’’.

A en croire Dr Sackoba, il y a eu des études scientifique et toutes les  investigations qui ont été faites  n’ont pas mis le doigt sur la consommation de la viande  de singe.

‘’ Pour le moment on se concentre pas à la viande, parce que la plupart des cas les gens ont contracté la maladie  de l’homme à l’homme. Pour nous il faut régler le problème là pour arrêter’’, souligne-t-il.

 Avec les difficultés de changer les habitudes   des consommateurs de chauve souris, il  a déclaré que le ministère de la santé a planifié et mis  des équipements sur  les régimes alimentaires.  « Maintenant dans les zones où on consomme beaucoup de chauve souris, on veut les inciter à l’élevage des autres animaux comme le poulet etc.», a annoncé notre informateur.   

Selon les spécialistes de la santé, la manière la plus simple pour lutter contre cette maladie c’est de rompre la chaine épidémiologique. Et  le fait d’arrêter de vendre les viandes de brousse c’est une précaution.

 

BAH Aissatou

Pour africaguinee.com

Tél : (00224)  664 93 46 23

 

 

 

 

 

Créé le 13 avril 2014 23:34

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

ECOBANK

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces