Ebola en Guinée : la colère du député de Guéckédou contre l’exécutif…

img_2008

CONAKRY- Le député  uninominal du RPG-arc-en-ciel de Guéckédou  est sorti des ses gongs pour fustiger la façon dont l’exécutif est en train de gérer la fièvre Ebola dans sa préfecture où cette maladie hautement mortelle a tué plus de 200 personnes, a constaté Africaguinee.com.


Interrogé par notre rédaction, le député Ibrahima Sory Traoré n’est pas allé du dos de la cuillère pour dénoncer la mollesse avec laquelle  l’exécutif a géré Ebola à Guéckédou.  

‘’Mes parents, amis et voisins sont en train de mourir  à l’heure ou je vous parle. Si après quatre mois qu’on ait perdu plus de 200 personnes dans notre préfecture, on vient nous dire qu’est ce que vous pouvez faire à l’éradication de cette maladie. Ma question est de savoir pourquoi le ministre de la santé (colonel Rémy Lamah) a attendu quatre mois pour venir poser le problème d’Ebola à l’Assemblée Nationale.

Je suis député et originaire de Guéckédou. Est-ce  est admis dans tous les pays civilisés au monde quand il y a un catastrophe, quand il y a une maladie de ce genre ( il ne termine pas sa phrase…) en France par exemple  quand il y a des cas comme ça, on demande d’abord aux maires et aux députés des régions concernées de faire le point de la situation. Nous constatons  avec regret que l’exécutif ignore les députés de la république.

L’épicentre de  la maladie c’est chez moi, ma réaction ne peut pas être comme tout le monde. Mais ici, non seulement, les habitants de cette préfecture martyr de la Fièvre Ebola ont été ignorés, mais on a ignoré que le député  est de cette préfecture devraient s’impliquer dans la gestion de cette maladie. L’Etat n’a pas pensé que nous sommes là est que nous pouvons faire quelque chose sur le terrain.

Je ne suis pas content  de ce qui est arrivé à ma population et à moi-même  pour m’avoir ignoré, ignoré  que je suis le délégué de cette population ici (Assemblée Nationale : Ndlr). On a formulé tous les comités techniques  au département de la santé. On n’a jamais pensé aux délégués des préfectures qui sont concernés par la maladie et qui sont politiquement ensemble. Et  pour dire que-ce qu’ils peuvent apporter. O n nous a ignoré et on demande  aux autres députés d’aller  mais nous, nous sommes sur le terrain, il y a longtemps sans qu’on nous appelle voilà ».

Selon les dernières statistiques de la fièvre Ebola, fournies par le gouvernement guinéen, jusqu’à la date du 10 juillet 2014, la Guinée a enregistré 410 cas dont 310 décès répartis comme suit: Cas confirmés : 297 dont 198 décès, Cas probables : 96 dont 96 décès et Cas suspects : 17 dont 16 décès. 100 malades sont guéris dans les différents centres de traitement.

La préfecture de Guéckédou est la plus touchée par cette maladie. Elle affiche à ce jour, un constat très alarmant.

Sur 244 cas décelés,  il y a 207 décès soit un taux de létalité de plus de 80%.

Bah Boubacar Loudah

Pour Africaguinee.com

+224 655 31 11 13

Créé le 18 juillet 2014 22:18

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

ECOBANK

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces