Ebola en Afrique de l’Ouest: ‘’l’épidémie n’est pas hors de contrôle’’, selon l’OMS

Keidji Fukuda OMS

CONAKRY- Le Sous Directeur Général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) chargé de la sécurité sanitaire et de l’environnement, a présenté la situation de la fièvre hémorragique virale, Ebola qui sévit en Afrique de l’Ouest. Pour  le Dr Keidji Fukuda, cette épidémie qui a fait 518victimes depuis son apparition, n’est pas hors contrôle, mais elle est suffisamment sérieuse et urgente, a constaté sur place Africaguinee.com.


C’est lors d’une conférence de presse qu’il a animé ce jeudi au terme de sa visite en Guinée qui s’inscrit dans le cadre du renforcement des interventions de riposte contre la maladie  à virus Ebola dans les pays de la Mano River Union, que Dr Fukuda a fait cette déclaration.

Une épidémie difficile à contrôler…

‘’C’est l’une des épidémies les plus difficiles qu’on ait jamais rencontré. Parce qu’elle sévit dans les zones rurales, mais aussi elle a atteint les grandes villes. Et, elle s’est propagée dans deux autres pays de la sous-région (le Libéria et la Sierra Léone, ndlr)’’, a déclaré Dr Keidji Fukuda.

Parlant des difficultés dans la riposte, il a indiqué qu’outre la propagation rapide l’épidémie, s’ajoute également la perception différente des communautés sur la maladie.

Toutefois, selon le Sous Directeur Général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) chargé de la sécurité sanitaire et de l’environnement, ‘’pour l’OMS, l’épidémie n’est pas hors de contrôle’’,dit-il. Cependant, elle est ‘’suffisamment sérieuse et urgente’’, s’alarme-t-il ajoutant que ‘’toutes les actions pour faire face à une épidémie Ebola sont en train d’être mises en œuvre’’, a-t-il assuré.

Une épidémie qui pourrait durer encore plus longtemps…

Dr Keidji Fukuda a précisé qu’à ce stade, il n’est pas facile de donner une estimation de la durée que va prendre l’épidémie. Il souhaite tout de même que dans les jours à venir, la situation va s’améliorer. ‘’Je souhaite que dans les prochains mois les choses vont s’améliorer…et on souhaite que le système de santé sera renforcé dans les pays touchés pour faire face à ces genres d’épidémie dans le futur’’.

Un travail difficile pour les médecins…

Revenant sur le constat qu’il a fait de sa visite au centre de traitement de Donka, il dit avoir noté que ‘’le personnel qui y a travaille, connait parfaitement ce qu’il  y a à faire.  Les médecins prennent toutes les mesures nécessaires pour éviter la transmission de la maladie’’, a rapporté Dr Fukuda, qui admet que c’est un travail ‘’très difficile’’, mais beaucoup de patients qui ont été pris en charge ont survécu. Ce qui, selon lui, traduit la performance. ‘’J’ai été impressionné par le professionnalisme’’, a-t-il avancé.

Comment contrôler l’épidémie Eboal ?

‘’Elle peut être contrôlée si les communautés comprennent bien les mesures de précaution. Et cette compréhension varie d’une communauté à une autre’’, a affirmé Dr Keidji Fukuda.

La prise en charge nécessite un nombre important de personnels nécessaire pour lutter contre cette maladie, a-t-il poursuivi. Pour cela, ‘’Il faudrait une approche sous régional pour contenir l’épidémie’’, lance-t-il admettant de passage qu’il est ‘’difficile de développer une stratégie de riposte’’. Car, ‘’c’est une situation assez sérieuse et grave’’. Cependant, assure-t-il,  avec la stratégie qui a été adoptée, (à Accra, ndlr) ‘’on ‘est capable de contrôler cette épidémie’’.

Il faut une coordination des actions des différents acteurs…

Le Dr Keidji Fukuda  dit qu’il  y a encore pas mal de travail à faire, en termes de mobilisation sociale des communautés et de la mise en œuvre des efforts, pour stopper la propagation de l’épidémie.

Le Sous Directeur Général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) chargé de la sécurité sanitaire et de l’environnement, insiste sur le fait qu’il faut renforcer  la coordination et les actions de riposte. Aussi amener tous les partenaires impliqués dans la riposte à une coordination des actions pour freiner l’épidémie.

Les pays touchés par l’épidémie Ebola sont la Guinée (zone de départ, ndlr) la Sierra Leone et le Liberia Guinée. Depuis le début de cette vague épidémique, en février dernier, ces trois pays ont dénombré 844 cas, dont 518 morts.

Un sommet d'urgence s'est tenu à Accra, au Ghana, réunissant les ministres de la Santé de 11 pays de la région. Au terme de cette réunion, l'OMS a déclaré que l'épidémie de la maladie à virus Ebola allait durer encore plusieurs mois.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 31 11 12

 

 

Créé le 10 juillet 2014 21:01

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

ECOBANK

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces