Dr Oussou : ‘’Trois élus du RPG n’assisteront pas à l’élection du président de l’assemblée si… »

23745

CONAKRY-Le vice-président de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) vient de monter au créneau et menace de ‘’s’opposer avec force à la présence dans la salle de l’hémicycle le jour de la rentrée parlementaire’’ de plusieurs élus de taille du RPG-arc-en-ciel, si ceux-ci ne démissionnent de leur poste actuel, a appris Africaguinee.com.

Il s’agit de Michel Kamano (actuel président du Conseil Economique et social),  Madame Nantou Cherif (ministre d’Etat conseillère à la présidence et tête de liste du RPG lors des législatives) et Dr Ousmane Kaba (ministre conseiller chargé des questions stratégiques à la présidence). Pour l’honorable Fofana, ces personnes citées ci-haut ont été  nommées par décret.

‘’Ousmane Kaba est ministre, Nantou est ministre. On ne  peut pas venir au parlement avec son titre de ministre. Ou on est ministre, ou on est député ! Nous pensons que le chef de l’Etat doit obligatoirement donner la composition de son gouvernement avant la rentrée parlementaire. Si cela n’est pas fait la présence de Michel Kamano, de Madame Nantou Cherif et de Ousmane Kaba devient illégale’’, a martelé Fodé Oussou Fofana.

Pour lui, ‘’Si la Guinée n’a pas envie d’être la risée du monde, pour une fois, comme on viole tout chez nous, mais je pense que le président nous épargnera d’être cette risée’’, a-t-il souhaité.

Si cela n’est pas fait, menace-t-il,  ils ne rentreront pas dans la salle, ils n’assisteront pas à l’élection du président de l’assemblée. ‘’Nous nous opposerons avec force à leur présence même dans la salle le jour de l’élection. Tous ceux qui sont nommés par décret et qui sont sur la liste du RPG-arc-en-ciel, on doit pouvoir connaître leur situation avant de venir. On ne peut pas être au four et au moulin, on ne peut pas s’autocontrôler. Le rôle des députés c’est de contrôler l’action gouvernementale. On ne peut  pas être membre du gouvernement et être député. Donc je pense que le président doit être dans les dispositions de mettre le gouvernement en place avant la rentrée parlementaire. Cela est extrêmement important’’, lâche l’élu de l’UFDG.

‘’Parce que,poursuit-il,quand on est nommé ministre étant députés, on perd automatiquement le titre de député. Avant la rentrée parlementaire, on doit savoir que ces trois sont remplacés. Il y a deux possibilités, qu’ils soient reconduits comme ministres donc ils vont être automatiquement remplacés par ceux qui viennent après eux sur la liste du RPG. Ou bien qu’ils démissionnent avant la rentrée parlementaire’’, soutient-il.

A noter que Michel Kamano occupe actuellement les fonctions de président du Conseil économique et social.

Affaire à suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 935 132

 

 

Créé le 8 janvier 2014 12:37

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

logo-fondation-orange_3

Avis d’appel d’offre ouvert…

mercredi, 15 mai 24 - 11:36 am